La France appelle à une trêve sans conditions en Libye

12 Mai, 2019, 07:42 | Auteur: Lynn Cook
  • LA FRANCE APPELLE À UN CESSEZ-LE-FEU SANS CONDITIONS EN LIBYE

Les autorités libyennes viennent de porter un sérieux coup à Total.

Interrogé sur ses activités en Libye, il a répondu: "on m'a demandé de détruire des routes et des ponts", dans le cadre d'un "contrat civil" a-t-il dit en anglais.

L'Elysée explique que le président Macron et Fayez Al-Sarraj ont "convenus de l'importance d'élargir et d'approfondir le dialogue avec l'ensemble des composantes de la nation libyenne, à l'est, au sud et à l'ouest, y compris avec la société civile ". Parmi les autres figurent le groupe industriel allemand Siemens et l'entreprise de télécommunications Alcatel-Lucent, filiale du finlandais Nokia. Récemment, le GNA, reconnu par la communauté internationale, avait accusé la France de soutenir, au moins politiquement, le maréchal Haftar dans son offensive contre Tripoli. Ses attaques contre le gouvernement de la Libye se sont intensifiées ces derniers jours.

Pourtant le 16 avril, sont descendus dans les rues de Tripoli, vêtus de gilets jaunes, des manifestants critiquant la position de Paris, qu'ils estiment œuvrer en sous-main à la victoire de Khalifa Haftar.

Fayez el-Sarraj ne cache plus sa réticence à s'assoir de nouveau autour d'une table de négociations avec Khalifa Haftar, préférant plutôt d'identifier " une élite intellectuelle " pouvant représenter l'est du pays.

M.al-Sarraj a salué aussi le soutien de l'Italie à d'autres villes libyennes, et l'appui apporté aux garde-côtes libyens ainsi que sa contribution efficace pour faire face aux répercussions du dossier de l'immigration clandestine et autres coopérations constructives dans d'autre domaines, selon la même source.

Dans un communiqué, le palais présidentiel français a indiqué qu'Emmanuel Macron a proposé une " délimitation de la ligne de cessez-le-feu, sous supervision internationale, pour en définir le cadre précis ".

Haftar a également évoqué les efforts de la Libye pour lutter contre le trafic d'armes et l'entrée de combattants étrangers en Libye. Cette décision a été jugée peu suffisante par le pouvoir libyen. En Libye, le groupe français produit plus d'un million de barils par jour.

Recommande: