Ces Boeing 737 MAX qui ont failli ne pas décoller — Aéronautique

29 Avril, 2019, 23:35 | Auteur: Aubrey Nash
  • Ces Boeing 737 MAX qui ont failli ne pas décoller — Aéronautique

Boeing avait désactivé ce signal dans les 737 MAX livrés à Southwest Airlines sans en informer la compagnie aérienne ni ses pilotes, a fait savoir une porte-parole de la compagnie aérienne.

Ils avaient émis l'hypothèse d'immobiliser les avions pour se donner le temps de déterminer si les pilotes avaient besoin ou pas d'une formation supplémentaire, a dit cette source sous couvert d'anonymat.

Une mesure abandonnée par la suite sans qu'elle ne soit parvenue aux hauts responsables de l'agence fédérale de l'aviation, selon des informations du Wall Street Journal.

Comme dans un accident de Lion Air du 29 octobre dernier (189 morts), les premières conclusions de l'enquête mettent en cause des dysfonctionnements du MCAS mais Dennis Muilenburg, le PDG de Boeing, a écarté lundi tout défaut de conception ou toute précipitation pour faire certifier ce logiciel.

"Avant l'accident de Lion Air, les signaux (.) étaient présentés par Boeing comme opérationnels, peu importe que vous ayez ou non sélectionné la fonctionnalité", a déclaré la porte-parole de Southwest par courriel.

Mais "après l'accident de Lion Air, Boeing a informé Southwest que les signaux étaient inopérables si on n'avait pas pris l'option", a-t-elle ajouté.

Un porte-parole de Boeing a pour sa part indiqué que le correctif dans son entièreté n'avait pas encore été soumis aux autorités.

La flotte des 737 MAX est clouée au sol à travers le monde depuis mi-mars, après un accident d'un appareil de ce type exploité par Ethiopian Airlines ayant fait 157 morts. "Nos prévisions à court terme sont affectées par l'immobilisation au sol de la flotte des 737 MAX, qui ont dû être retirés de notre programme de vol jusqu'au 19 août et pour l'instant nous estimons que cette immobilisation va rogner nos bénéfices avant impôts 2019 d'environ 350 millions de dollars ", a annoncé sonPDG Doug Parker. Boeing travaille à des changements du MCAS pour obtenir la levée de l'interdiction de vol, mais cette crise lui a déjà coûté 1 milliard de dollars, a-t-il indiqué mercredi dernier.

Or cet instrument prend la main sur les commandes de vol et met l'avion en piqué, même si le pilote tente de faire le contraire, tant que le système n'est pas désactivé. Ce que ne savait pas l'équipage de Lion Air.

Recommande: