Le comédien Zelensky aux portes du pouvoir — Ukraine

22 Avril, 2019, 11:29 | Auteur: Lynn Cook
  • En Ukraine pour ou contre le pouvoir on vote en espérant la paix

L'acteur, qui incarnait le président ukrainien dans une série télé très populaire, a surfé sur une vague de mécontentement et profité de l'hostilité vis-à-vis de l'establishment et du gouvernement sortant de Petro Porochenko.

Volodymyr Zelensky (au centre) fête sa large victoire contre le président sortant Petro Porochenko.

Lire la suite sur LeParisien.frAttentats au Sri Lanka: "On n'avait jamais vu ça ici contre des chrétiens " Pâques sanglantes au Sri LankaQui est Volodymyr Zelensky, le comédien élu président en Ukraine? En t-shirt blanc sous une veste sombre, il a dit passer une bonne journée: " Mes enfants, des oeufs, du café.et pour nous mettre de bonne humeur, ma femme a mis Eminem", le rappeur américain.

"M. Porochenko avait, lui, appelé au " bon sens ": " Parce que ce n'est pas drôle. Mais pour que cela ne devienne pas douloureux ensuite.

Les électeurs ukrainiens ont désavoué le président sortant Petro Porochenko et les cinq ans d'effondrement économique et de guerre dans l'est du pays qu'il représente. À 15 heures, heure locale, la participation était de plus de 45 %, chiffre qui sera évidemment révisé à la hausse dans les jours qui viennent. Les sondages à la sortie des bureaux de vote "sont évidents et me donnent toutes les raisons pour appeler mon adversaire et le féliciter", a-t-il dit devant ses partisans.

Les défis sont immenses dans cette ex-république soviétique, confrontée à une crise inédite depuis son indépendance en 1991. L'arrivée au pouvoir de pro-occidentaux en 2014 a été suivie de l'annexion par Moscou de la péninsule ukrainienne de Crimée et d'une guerre dans l'est avec les séparatistes prorusses qui a fait près de 13 000 morts en cinq ans.

Cette crise a largement contribué aux graves tensions actuelles entre la Russie et les Occidentaux, qui ont décrété des sanctions réciproques.

Après les effusions de joie, le nouveau président ukrainien a désormais une obligation de résultat sans quoi la déception et la désillusion seront au rendez-vous, avec les conséquences inévitables du fait de ses origines. Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a indiqué dimanche espérer que Kiev resterait après l'élection fidèle aux accords de paix de Minsk de 2015, qui avaient permis de réduire considérablement le niveau de violences dans la zone de conflit. Il y incarne un professeur d'histoire arrivé subitement à la tête de l'Etat. Mais le cinéma et la réalité, ce sont des choses différentes. A l'issue de quatre mois de campagne hors normes menée essentiellement sur les réseaux sociaux, ce résultat reflète l'ampleur de la défiance des électeurs à l'égard du pouvoir en place et ouvre une page riche en incertitudes pour ce pays en guerre, tiraillé entre la Russie et l'Union européenne.

Si Petro Porochenko est crédité par ses supporteurs d'avoir rapproché l'Ukraine des Occidentaux, redressé l'armée et évité une faillite de son pays, aucun haut responsable n'a été condamné pour corruption et le processus de paix semble dans l'impasse.

Si Volodymyr Zelensky disposera à la présidence de pouvoirs forts, notamment comme chef des armées, sa marge de manoeuvre pour prendre des mesures concrètes sera très limitée faute de majorité parlementaire.

Recommande: