La police traque une femme obsédée par la tuerie de Columbine

19 Avril, 2019, 22:42 | Auteur: Lynn Cook
  • USA des écoles fermées une femme obsédée par la tuerie de Columbine recherchée

Le portrait de Sol Pais, 18 ans, tournait en boucle ce mercredi sur les chaînes d'infos américaines jusqu'à ce que la jeune femme soit retrouvée morte à l'issue d'une longue traque haletante.

"Les enquêteurs sont actuellement " en train d'examiner le lieu où son corps a été retrouvé pour déterminer tous les facteurs qui pourraient conduire à cette conclusion", a-t-il dit". "Je ne crois pas que (le FBI) était en train de la poursuivre au moment où elle a été trouvée", a précisé celui qui avait succinctement fait savoir plus tôt via Twitter que la population n'était "plus en danger".

L'agent du FBI Dean Phillips a confirmé la thèse du suicide, soulignant que Sol Pais n'était pas poursuivie par la police à ce moment-là.

La jeune femme s'était rendue lundi depuis la Floride jusque dans le Colorado, où elle s'était procuré une arme.

Par précaution, des centaines d'écoles du Colorado n'ont pas ouvert leurs portes mercredi. Soupçonnée de vouloir célébrer l'anniversaire de la tuerie de Columbine en reproduisant un acte du même acabit, elle a semé la panique dans tout le Colorado avant de se retrouver cernée par les forces d'interventions spéciales à proximité d'un camping du comté de Clear Creek. Un événement qui avait profondément choqué les Américains.

Le 20 avril 1999, deux élèves de ce lycée du Colorado avaient abattu douze camarades et un professeur avant de se suicider dans la bibliothèque de leur établissement. Le bilan aurait été pire encore s'ils avaient réussi à faire exploser leurs bombes artisanales.

En raison de la menace, Columbine et plus de 20 autres écoles en banlieue de Denver avaient fait l'objet de mesures de confinement mardi après-midi pendant près de trois heures, et certaines activités du soir ont été annulées ou se sont tenues à l'intérieur.

Sol Pais "a exprimé une fascination vis-à-vis de Columbine" et a fait "des commentaires préoccupants par le passé", avait mis en garde le FBI mardi.

L'année dernière, des milliers de lycéens avaient manifesté à travers les États-Unis pour les 19 ans de la fusillade.

Depuis ce drame, l'Amérique est régulièrement endeuillée par des fusillades en milieu scolaire, comme celles de l'université de Virginia Tech dans l'État de Virginie en 2007 (32 morts), de l'école l'école primaire Sandy Hook en 2012 dans le Connecticut (26 morts dont 20 très jeunes enfants), ou du lycée de Parkland en 2018 (17 morts).

Shannon Watts, militante anti-armes dont deux enfants ont été concernés par la fermeture des écoles du Colorado, s'est indignée sur Twitter du fait que les parents "d'un demi-million d'enfants" soient forcés d'expliquer à leur progéniture qu'ils ne peuvent se rendre à l'école "à cause de lois laxistes sur les armes".

Recommande: