Trump annonce le départ de sa ministre de la Sécurité intérieure

09 Avril, 2019, 01:56 | Auteur: Lynn Cook
  • Des policiers mexicains à la frontière avec les Etats-Unis

Alors que la presse commençait à évoquer son départ, Donald Trump l'a officialisé lui-même sur Twitter.

Dans ce contexte, le départ de la ministre de Sécurité intérieure apparaît comme une nouvelle manifestation de l'impatience du milliardaire républicain face à ce qu'il perçoit comme une absence de progrès sur un dossier emblématique de sa présidence. Le chef d'État a par ailleurs indiqué que Kirstjen Nielsen était remplacée à titre intérimaire par Kevin McAleenan, chef des douanes et de la protection des frontières (CPB). Dimanche, Donald Trump a annoncé dans un tweet le départ de Kirstjen Nielsen, ministre de la Sécurité intérieure. "Deux jours plus tôt, les deux protagonistes s'étaient encore rendus ensemble à la frontière mexicaine, où Washington fait ériger un mur pour empêcher le passage des candidats à l'immigration illégale." Il y avait pourtant certains signes avant-coureurs: "la crise qu'entretient Donald Trump à la frontière sud dure maintenant depuis des mois, et le président s'y est encore montré particulièrement agressif lors de son dernier déplacement ",décrypte Françoise Coste, professeur d'études américaines à l'université Toulouse-Jean-Jaurès. Il se plaint régulièrement de la faiblesse des lois américaines sur l'immigration et bataille avec le Congrès pour financer ce mur qui est l'une des principales promesses de sa campagne de 2016. Il s'agit selon elle du plus haut total mensuel depuis environ 10 ans.

La position de cette responsable de 46 ans était apparue fragilisée à plusieurs reprises ces derniers mois, notamment quand elle avait dû défendre publiquement la politique de séparation des familles de migrants qui avait scandalisé le monde en juin dernier.

Kirstjen Nielsen avait rejoint l'administration de Donald Trump en janvier 2017 en tant que collaboratrice de son premier ministre en charge de la Sécurité intérieure, John Kelly.

Le président américain n'a pas précisé si Nielsen avait démissionné ou s'il l'avait incitée à partir. Lorsque celui-ci a été nommé chef de cabinet de la Maison Blanche en juillet 2017, elle y est devenue son adjointe.

Recommande: