Cantine à un euro et petit-déjeuner gratuit à l’école: le calendrier

08 Avril, 2019, 19:13 | Auteur: Aubrey Nash
  • Montpellier et Toulouse feront partie des académies tests pour les petits-déjeuners gratuits dans certains quartiers

Lors du compte-rendu du conseil des ministres du 20 mars 2019, Benjamin Griveaux, alors porte-parole du gouvernement, avait annoncé "pour que plus aucun enfant n'arrive à l'école sans avoir mangé le matin, 40 000 enfants scolarisés dans 400 écoles ont d'ores et déjà accès à des petits déjeuners à l'école". À partir du 17 avril, les élèves des quartiers défavorisés pourront bénéficier d'un petit déjeuner gratuit dans huit académies "tests" comme Toulouse ou Montpellier, a annoncé Christelle Dubos, secrétaire d'État auprès de la ministre de la Santé dans Le Journal du dimanche.

Cela concerne 10.000 communes françaises.

Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo.

Le plan " cantine à 1 euro " doit être lancé d'ici fin avril.

Des petits-déjeuners gratuits dans les écoles pour lutter contre les inégalités: c'était l'une des mesures du "plan pauvreté", présenté par Emmanuel Macron en septembre 2018.

" Dans les zones défavorisées, un enfant sur dix arrive en classe le ventre vide".

"D'ici fin avril, avec Jean-Michel Blanquer, nous annoncerons leur mise en place dans huit académies tests (.) Puis, en septembre, sur tout le territoire", dit Christelle Dubos dans le JDD. "Il n'a donc pas les mêmes chances d'apprentissage qu'un camarade qui a le ventre plein", a souligné Christelle Dubos. "(.) Les communes qui s'engagent recevront une aide de l'État de 2 euros par repas, sachant qu'il coûte en moyenne 4,50 euros", a-t-elle précisé.

Outre ces mesures relatives aux repas scolaires, le gouvernement a également prévu la création d'un nouveau revenu universel d'activité (RUA), qui englobera "le plus grand nombre possible de prestations ", comme le RSA et les aides au logement par exemple.

"Une concertation citoyenne et institutionnelle sera organisée début mai et posera toutes les questions: faut-il intégrer au RUA l'allocation spécifique de solidarité, l'allocation adulte handicapé, le minimum vieillesse, un dispositif pour les moins de 25 ans?", précise Christelle Dubos.

Recommande: