Quand Macron explique les "gilets jaunes" aux enfants

31 Mars, 2019, 09:35 | Auteur: Lynn Cook
  • Grand débat Macron rencontre des enfants jeudi puis les élus des Hauts-de France vendredi

Avant cette réunion, Emmanuel Macron rencontrera à Angers la présidente de la région Christelle Morançais, le maire Christophe Béchu, puis déjeunera avec une cinquantaine d'élus, dont les maires des communes des chefs-lieux de cantons et les représentants des associations de maires de la région.

Dans l'après-midi, il se rendra à Beaupréau-en-Mauges pour échanger avec des enfants des conseils municipaux de jeunes du département.

"Ca doit durer un heure et demie, mais avec le président ça peut durer 6 heures", a averti en souriant le secrétaire d'Etat chargé de la protection de l'Enfance Adrien Taquet. Des gens "ont mis un gilet jaune pour tout casser", a-t-il expliqué, ajoutant que ces Gilets Jaunes-là, il ne les aimait pas.

Dans le centre d'Angers, où les forces de l'ordre étaient déployées en grand nombre, environ 900 personnes, selon la préfecture, se sont rassemblées sur la place du Grand Théâtre avant de défiler. "Arrivée un peu perturbée par des manifestants qui protestent contre la réforme du bac et les salariés d'Arjowiggins ", rapporte la journaliste Valérie Astruc, en direct depuis Angers.

L'avocat des salariés d'Arjowiggins promet de poursuivre ceux qu'il considère comme responsables de la situation si la liquidation judiciaire est prononcée par le tribunal, ce vendredi.

Mais à l'Elysée vendredi, il manquait une trentaine des quelque 200 invités au déjeuner consacré aux Hauts-de-France, dont la plupart des figures régionales de l'opposition. Mais, a prévenu M. Macron, la sortie du grand débat "va durer longtemps" et "ne se fera pas en trois annonces" car "on est en train de bâtir un nouveau projet national".

Emmanuel Macron devrait se déplacer la semaine prochaine dans les deux dernières régions qu'il lui reste à visiter dans le cadre du grand débat, la Bretagne mercredi et la Corse jeudi.

Recommande: