Européennes : discussions sur un ticket Canfin-Loiseau en tête de liste LREM

27 Mars, 2019, 16:51 | Auteur: Lynn Cook
  • Nathalie Loiseau: la tête de liste LREM aux européennes est féministe

Lors de son discours, hier soir, Nathalie Loiseau, qui démissionnera aujourd'hui de son poste de ministre, s'est voulue incisive à l'attention des abstentionnistes, lançant: "quand on reste chez soi, sur son canapé, c'est le FN qui est le premier parti de France ".

Par le passé, l'ancien (Europe Écologie-Les Verts) de François Hollande et ex-directeur du WWF France, a déjà dit non deux fois à Emmanuel Macron.

Les sondages accordent actuellement à la liste LREM-MoDem autour de 23 % d'intentions de vote, ce qui correspondrait peu ou prou au même nombre d'élus.

La République en marche (LREM) a présenté la première moitié de sa liste pour les européennes du 26 mai, menée par Nathalie Loiseau, suivie de Pascal Canfin.

Emmanuel Macron "a changé" sur l'environnement, a martelé Pascal Canfin.

LREM, sauf énorme surprise, confirmera aussi à cette occasion la deuxième place sur la liste de l'écologiste Pascal Canfin, ex-ministre (EELV) délégué au Développement au sein du gouvernement Ayrault en 2012. Le nom de la ministre suit notamment, de droite à gauche, ceux de Jordan Bardella (RN), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), François-Xavier Bellamy (LR), Yannick Jadot (EELV), Raphaël Glucksmann (PS et Place publique), Manon Aubry (LFI) et Benoît Hamon (Générations).

Pascal Canfin en 2015.

Le directeur de campagne, Stéphane Séjourné, est en 7 position, et Gilles Boyer, le conseiller politique du Premier ministre Édouard Philippe, est en 12 position. Parmi les suivants figurent la directrice de la Maison de l'Europe à Rennes, Marie-Pierre Vedrenne (MoDem, n°3), le président des Jeunes Agriculteurs (JA) Jérémy Decerle (n°4), la navigatrice Catherine Chabaud (n°5), la sénatrice Agir Fabienne Keller (n°7) et le journaliste Bernard Guetta (n°8).

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux pourrait également quitter l'équipe à cette occasion afin de se concentrer sur sa candidature aux municipales de 2020 à Paris. Les noms de ses collègues secrétaires d'Etat Emmanuelle Wargon et Gabriel Attal sont cités comme possibles remplaçants.

Selon un cadre de la majorité, la tenue de la réunion mardi était "prévue, pour que la liste ne fuite pas". Ces ordres de grandeur sont observés à l'identique dans une série d'autres études publiées ces dernières semaines.

Recommande: