Intrusion à l'institut français de Jérusalem : Paris veut qu'Israël s'explique

25 Mars, 2019, 13:24 | Auteur: Lynn Cook
  • L'Institut Français- Campus de Chateaubriand à Jérusalem Est. Source

Le chargé d'affaires israélien à Paris a été convoqué par les autorités françaises, a fait savoir le quai d'Orsay, afin d'évoquer l'annulation par les forces de sécurité israéliennes d'un événement qui devait se dérouler à l'Institut français de Jérusalem, et auquel des femmes palestiniennes devaient participer, rapporte Le Point.

" La France entend maintenir et développer les relations denses et anciennes qu'elle entretient avec la société civile palestinienne", précise le texte en référence à l'événement que les forces israéliennes ont fait annuler: une manifestation culturelle avec des Palestiniennes.

Le consulat n'a pas pu confirmer si l'association était effectivement financée par l'Autorité palestinienne.

Le ministère des Affaires étrangères a dénoncé une intrusion "grave et inadmissible" des forces de sécurité israélienne à l'institut français de Jérusalem.

Dans les commentaires à la presse vendredi, le ministère a déclaré: "De tels actes constituent une attaque grave et inacceptable contre le fonctionnement de notre réseau culturel à Jérusalem".

Les relations se crispent entre la France et Israël.

Cet incident intervient alors que l'année dernière, les USA ont reconnu Jérusalem comme étant capitale d'Israël, provoquant une vague d'indignation auprès des Pays Arabes et de nombreux Pays Occidentaux.

"Nous attendons de nos amis qu'ils respectent les règles", a dit le chargé d'affaires, selon les Affaires étrangères israéliennes.

"Selon l'ordre des autorités israéliennes affiché sur la porte de l'entrée du bâtiment, le centre culturel devait héberger un événement, organisé avec une association de femmes de Jérusalem, qu'Israël accuse d'être " sponsorisée ou financée par l'Autorité palestinienne " et " sans autorisation ".

Jeudi, les forces de police israéliennes ont fait intrusion dans l'institut de Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville occupée et annexée par Israël, et ont ordonné l'évacuation des personnes présentes, avait expliqué jeudi une source au sein du consulat général de France. "Il s'agissait d'un événement en lien avec la fête des mères", pour vendre des objets d'artisanat confectionnés par des femmes de Jérusalem, a expliqué à l'AFP l'une des femmes qui devaient participer à l'événement, refusant de donner son nom.

Recommande: