Vers une présidentielle tendue — Union des Comores

24 Mars, 2019, 19:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Comores: quels enjeux pour les élections de dimanche

- Colonel Soihili Mohamed, candidat à la présidentielle, à l'issue d'une réunion à Moroni. "Dans la mesure où mes délégués ont été empêchés d'entrer dans les bureaux de vote (.) je ne reconnaîtrai jamais les résultats", a déclaré à la presse le candidat du parti Juwa, Mahamoudou Ahamada, après avoir voté dans l'île de la Grande Comore.

Ces incidents ont fait plusieurs blessés, selon ces sources.

"Dans les trois quarts des bureaux d'Anjouan, le scrutin ne se déroule pas correctement", a assuré à l'AFP Salim Soulaïmane, coordinateur de la Plateforme citoyenne, un collectif de la société civile.

Un responsable de la Commission électorale (Ceni) a déclaré à l'AFP qu'une dizaine de bureaux de vote anjouanais avaient été saccagés.

Interrogé par la presse alors qu'il venait de déposer son bulletin dans l'urne sur l'île de la Grande-Comore, Azali Assoumani a confirmé quelques incidents. "On m'a dit qu'il y avait eu des problèmes là-bas".

Tout sourire, le chef de l'Etat sortant s'est déclaré "confiant, plus que confiant même" dans sa capacité à rafler la mise dès dimanche soir.

Dans l'île d'Anjouan, on s'attendait à choisir un président issu de l'île, selon le principe d'une présidence tournante de cinq ans en 2021. Dans la foulée, le chef de l'Etat a convoqué les électeurs pour la présidentielle anticipée de dimanche.

L'opposition a crié au scandale. Le pays est indépendant depuis 1975 seulement. Au contraire, le président a fait taire les critiques à grands coups d'arrestations.

Depuis son indépendance, les Comores ont été secouées par une série de coups d'Etat et de crises indépendantistes. La nouvelle présidence tournante et le calendrier électoral ont été les principaux thèmes de campagne de l'opposition pour le premier tour de la présidentielle.

Recommande: