FESPACO 2019 : "The Mercy of the Jungle" remporte l'Étalon d'or de Yennenga

04 Mars, 2019, 11:54 | Auteur: Sue Barrett
  • Fespaco pétition contre la série

Le rideau est tombé, ce samedi 2 mars 2019, sur la 26 é édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (Fespaco) à la salle Omnisport de Ouagadougou, avec le sacre du film "The Mercy of the jungle", du Rwandais Joel Karekezi. "C'est un film sur la vie et sur la paix", a confié le réalisateur.

Cette année, le pays de Paul Kagamé, le Rwanda, est l'invité d'honneur du Fespaco qui célèbre ses 50 ans, alors que le président Keïta a été désigné Champion de la renaissance culturelle africaine par la Commission de l'Union africaine. L'Egyptien Khaled Youssef a remporté l'Étalon d'argent. Pour cette édition du cinquantenaire du festival, de nombreuses voix se sont élevées pour qu'enfin une femme soit primée. Quatre réalisatrices sont en lice, parmi lesquelles la Burkinabè Apolline Traoré, dont le film "Desrances" a remporté un franc succès public au festival, et la Kényane Wanuri Kahiu, pour "Rafiki", projeté à Cannes en 2018 et qui avait été censuré dans son pays parce qu'il racontait une histoire d'amour entre deux femmes.

Inspirées par les mouvements #MeToo et #Balancetonporc, deux actrices, la Française Nadège Beausson-Diagne et la Burkinabè Azata Soro, ont accusé des cinéastes africains de harcèlement sexuel et d'agressions contre elles.

Malgré les craintes pour la sécurité, le Fespaco n'aura été troublé par aucun incident.

A son arrivée à Ouagadougou, le ministre de la Culture a pris part à la projection du court métrage "Femme Lionne" de Lobé Ndiaye, un film documentaire sélectionné pour la compétition officielle.

Le 19e Marché international du cinéma et de la télévision africains (MICA), qui se tenait en parallèle du Fespaco, a également été un succès avec un grand nombre d'exposants et de visiteurs, selon Alain Modot, vice-président de la société de distribution DIFFA, spécialisée sur les films africains.

Recommande: