La croissance française confirmée à 1,5% en 2018 contre 2,3 % en 2017

03 Mars, 2019, 12:37 | Auteur: Aubrey Nash
  • LA CROISSANCE 2018 CONFIRMÉE À 1,5% AVEC UN QUATRIÈME TRIMESTRE À +0,3

Autre bonne surprise, les exportations repartent à la hausse (+1,6%) après une forte chute au 3 trimestre (-4,9%) dans un contexte de guerre commerciale avec la Chine. Au quatrième trimestre 2018, le PIB a bien progressé de 0,3%, selon une deuxième estimation de l'organisme public.

Selon les données du département du Commerce jeudi, l'expansion du Produit intérieur Brut (PIB) américain des Etats-Unis a affiché 2,9 % sur un an, un plus haut depuis 2015, après 2,2 % en 2017. Le taux de croissance pour l'année 2018 demeure toutefois au dessus des prévisions initiales tablant sur un taux de 2,6 %.

Le gouvernement français a accusé le mouvement des Gilets jaunes d'avoir lourdement pénalisé l'économie du pays, alors que l'INSEE confirme un coup de frein sur la croissance.

Les deux premiers mois de cette année ont été marqués par différents signes de ralentissement de l'activité, notamment manufacturière, et de décélération du marché du travail. Sur un mois, il ressort à +0,1 % contre -0,4 % en janvier.

La publication de la statistique du PIB a été retardée par le "shutdown" pendant 35 jours entre fin décembre et fin janvier d'une partie des administrations fédérales, qui a perturbé la collecte et le traitement des données économiques.

Le chiffre du dernier trimestre de 2018, qui est publié avec un mois de retard (en raison du shutdown) alors que le premier trimestre de 2019 est déjà bien avancé, montre un ralentissement de la progression de la consommation, locomotive de la croissance.

" Le cannabis a représenté 0,5 % des dépenses totales des ménages, et celles liées à l'achat de produits à des fins non médicales ont représenté 11,2 % des dépenses en alcool, en tabac et en cannabis au quatrième trimestre", a précisé Statistique Canada dans son rapport.

D'après Bruno Le Maire: "C'est un coût qui est très élevé, qui est de l'ordre de 0,2 point de croissance trimestrielle", alors qu'il avait parlé d'une perte de 0,1% de croissance en décembre, note BFM BUSINESS.

Ces chiffres peignent un tableau en demi-teinte de l'économie américaine, alors que les marchés tablent sur une économie moins dynamique cette année - comme le laissaient penser jusqu'alors les enquêtes de confiance des chefs d'entreprises. Les grands indices boursiers de Wall Street reculaient légèrement.

Recommande: