Accusation d'achat d'arbitre : Bernard Tapie dénonce des "conneries" et va porter plainte

03 Mars, 2019, 11:43 | Auteur: Sue Barrett
  • Accusation d'achat d'arbitre : Bernard Tapie dénonce des

Lire aussi - Bernard Tapie au JDD: "Mais putain, j'ai fait quoi pour mériter ça?" C'était pour un match contre le PSG, à Paris. Selon les dires de Jean-Pierre Bernès (NDRL: lors du procès VA-OM et dans un livre), l'OM a notamment volé deux titres à Monaco. Pour financer la corruption, de fausses factures étaient établies. Autant dire qu'il a été les yeux et les oreilles de l'ancien patron marseillais, qu'il accuse aujourd'hui d'avoir acheté un arbitre avant un match entre le PSG et l'OM. La corruption n'était pas intensive, il ne s'agissait pas d'acheter tous les matches. "Le lendemain de la rencontre, je suis allé lui remettre dans un endroit discret ce qui était convenu" poursuit Fratani.

Et Marc Fratani d'aller plus loin encore dans ses accusations: "On déstabilisait aussi l'adversaire en utilisant des psychotropes: du Haddol, un anesthésiant. À l'aide de seringues à aiguilles ultra fines, le produit était injecté à l'intérieur de bouteilles en plastique", explique-t-il.

Marc Fratani affirme également qu'en 1993, Jean-Marie Le Pen et Bernard Tapie se seraient rencontrés entre deux tours des élections législatives.

Mais son mandat est terni par des soupçons de corruption, rendus plus crédibles après l'éclatement de l'affaire "VA-OM". Et si ces révélations n'auront pas de répercussion d'un point de vue juridique, prescription oblige, l'image de Tapie et de l' OM risque en revanche de prendre un coup dans l'aile. Mais j'étais là, et je n'étais pas seul, le jour où il a demandé que 250.000 francs soient versés à Bernès avant qu'il s'en aille à Valenciennes. "Tapie a bien été le commanditaire de l'acte de corruption", affirme Fratani.

Bernard Tapie n'a pas tardé à réagir.

Bernard Tapie veut régler l'histoire "devant les tribunaux".

Recommande: