Reconnu coupable de pédophilie, l'ex-numéro trois du Vatican placé en détention

28 Février, 2019, 10:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Le cardinal George Pell au tribunal de Melbourne le 26 février 2019.                  AAP Image  David Crosling  via REUTERS

Une nouvelle audience est prévue ce mercredi pour fixer sa peine. De second procès, il n'y aura pas puisque l'accusation a levé ses poursuites contre le cardinal Pell, rendant possible la révélation de sa condamnation. Il a notamment été reconnu coupbale d'avoir imposé une fellation à l'un et de s'être masturbé en se frottant contre l'autre adolescent. C'est donc le numéro trois de la hiérarchie catholique, après le pape François et le cardinal secrétaire d'Etat Pietro Parolin, qui a été reconnu coupable d'avoir agressé sexuellement dans les années 90 deux enfants de chœur dans la sacristie de la cathédrale Saint Patrick de Melbourne...

" Je peux confirmer que le cardinal George Pell n'est plus préfet du secrétariat pour l'Economie", a écrit sur Twitter le porte-parole du Vatican Alessandro Gisotti, faisant référence au troisième poste le plus important du Vatican.

Nouveau coup dur pour l'Eglise catholique. En décembre, au lendemain de sa condamnation qui était encore couverte par le secret, le Saint-Siège avait annoncé que le cardinal quittait le cercle de proches conseillers du pape.

Le Premier ministre australien Scott Morrison s'est dit "profondément choqué", soulignant que la justice avait démontré qu'"aucun Australien n'est au dessus de la loi".

Après l'annonce de son placement en détention, l'ancien archevêque de Melbourne et Sydney s'est incliné devant le juge et a été emmené sans menotte à l'extérieur de la salle d'audience. Le tribunal de Melbourne a toutefois pris une "ordonnance de suppression" (suppressing order). Son opposition au mariage homosexuel et aux évolutions de la société en avait fait une figure du camp conservateur. C'est son témoignage qui a permis de faire tomber ce cardinal australien, la seconde victime étant décédée en 2014 d'une overdose.

La commission d'enquête avait conclu que les institutions australiennes avaient "gravement manqué à leurs devoirs" envers les enfants pendant des décennies. L'ancien numéro trois du Vatican a été reconnu coupable de pédophilie.

Recommande: