Le FC Nantes a déposé un recours contre Cardiff — Disparition de Sala

28 Février, 2019, 07:51 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Deux personnes se recueillent devant le portrait géant d'Emiliano Sala à La Beaujoire à Nantes le 8 février 2019

En attendant la décision de la FIFA saisie par le FC Nantes pour se faire payer la première partie de l'indemnité de transfert d'Emiliano Sala, Cardiff City ne bouge pas de sa position. Sollicités, le FC Nantes et Cardiff n'avaient pas réagi mercredi en milieu d'après-midi.

Après la disparition du joueur dans un accident d'avion, Cardiff avait décidé de ne pas honorer un premier versement du contrat, alors qu'il avait été validé par les autorités footballistiques avant l'accident.

Selon les informations d'Ouest-France, Nantes et son président Waldemar Kita entendent appuyer ce recours sur l'article 12 bis (alinéa 3) du règlement du statut et du transfert des joueurs de la Fifa: "Pour qu'il soit considéré qu'un club ait des arriérés de paiements, le créancier doit avoir notifié par écrit le défaut de paiement au club débiteur et accorder à celui-ci un délai d'au moins 10 jours pour qu'il se conforme à ses obligations financières".

Dans les colonnes de L'Equipe, un membre de l'encadrement du FC Nantes est revenu sur ce dossier à part, expliquant la situation actuelle sans langue de bois: "Cardiff a évité le dialogue avec Nantes depuis le début".

La saisine de la FIFA pourrait constituer le premier épisode d'un long feuilleton judiciaire; le club de Cardiff a laissé entendre qu'il pourrait se retourner aussi contre la famille McKay, celle des intermédiaires, à qui le club gallois reproche d'avoir gonflé le prix du transfert.

La recherche des causes de l'accident et d'éventuelles responsabilités devrait prendre quelques mois.

Selon un premier rapport d'enquête provisoire publié lundi, l'appareil transportant Sala et piloté par David Ibbotson ne disposait pas des autorisations pour effectuer un vol commercial. Alors que le joueur devait rejoindre son nouveau club, il est décédé dans un accident d'avion le 21 janvier dernier. Par ailleurs, le pilote n'avait pas de licence lui permettant de voler la nuit.

Recommande: