Un pasteur poursuivi pour avoir ressuscité un mort — Afrique du sud

27 Février, 2019, 18:36 | Auteur: Lynn Cook
  • En Afrique du Sud un

Un hashtag #ResurrectionChallenge a été créé, où l'on parodie aussi bien le fait de " ressusciter " un mort, que le jeu d'acteur du " défunt " dans la vidéo du pasteur sud-africain.

Une vidéo montrant ce qui est considéré comme la scène de résurrection circule sur les réseaux sociaux. Il commence à prier et à crier " Debout! Il se penche ensuite sur " le mort ", qui respire tranquillement dans sa boîte, pose sa main sur sa poitrine, et -miracle- l'homme se lève et joue son rôle, regardant autour de lui, tel un zombie. Le nom du soi-disant " ressuscité " serait Elliot Masango, ancien caméraman d'Alph Lukau en 2017. Interrogée à ce sujet, la Commission nationale de la promotion et de la protection des communautés culturelles, religieuses et linguistiques a ainsi assuré qu'il n'y avait pas eu de miracle, bien au contraire. "Il n'y a pas eu de miracle ", a déclaré l'organe étatique à la télévision publique nationale sud-africaine. Fondateur de l'Alleluia Ministries International Church, une église non reconnue dont la page Facebook est suivie par près de 900.000 abonnés, Alph Lukau serait le pasteur le plus riche du monde.

La famille a expliqué que le corps se trouvait dans une autre morgue connue sous le nom de Black Phoenix, précisant que cette entreprise funéraire ne disposait pas des moyens logistiques adéquates pour assurer le transport du corps. Le cercueil, selon les pompes funèbres, a été acquis chez Kingdom Blue.

L'enquête permettra de savoir si les employés de la compagnie funéraire Kings & Queens Funeral Services ont volontairement collaboré avec Alph Lukau pour faire croire que cet homme était mort alors qu'il était vivant.

Les trois entreprises ont déclaré aux médias locaux avoir été abusés par Alph Lukau et ses proches.

La société Black Phoenix a décidé de porter plainte parce qu'une voiture portant son logo et ses autocollants, mais ne lui appartenant pas, avait été filmée dans le convoi mortuaire.

"En tant que Kings and Queens Funeral Services, nous aimerions prendre nos distances par rapport à la prétendue résurrection", a écrit la société dans un communiqué qui dit avoir décidé d'intenter une action en justice "pour cette atteinte malveillante à notre image." .

Recommande: