Fuite d'hydrocarbures sur le pipeline d'Île-de-France, plusieurs hectares pollués

27 Février, 2019, 14:09 | Auteur: Aubrey Nash
  • La préfecture des Yvelines évoque entre 4 et 7 ha de champs touchés par le pétrole

Les images sont impressionnantes. Il a enfin rappelé que les opérations de dépollution seraient longues et dureraient probablement "plusieurs mois".

Des milliers de litres d'hydrocarbures se sont répandus sur plus d'une dizaine d'hectares de champs et de rivières dans les Yvelines, après la fuite toujours inexpliquée dans la nuit de dimanche à lundi du pipeline d'Île de France, qui relie le dépôt de Gargenville, dans les Yvelines, à la raffinerie de Grandpuits, en Seine-et-Marne.

Le groupe pétrolier a par ailleurs présenté ses "excuses" aux riverains pour les "désagréments" causés par l'incident et assuré qu'il "prendra à sa charge la remise en état des terrains affectés".

Total "poursuit les mesures urgentes qui consistent à pomper le pétrole et à faire des travaux de terrassement pour isoler du réseau hydrographique le secteur pollué", a indiqué à l'AFP Thierry Laurent, directeur de cabinet du préfet des Yvelines. "La gendarmerie fait état de 9 à 12 hectares touchés par la pollution". "Il y a des moyens de pompage sur place". C'est Total qui va se charger de l'ensemble des opérations. En effet, celui-ci est enfoui sous terre, il faut donc construire des fossés autour des zones polluées pour réaliser l'opération de nettoyage.

" À terme, il faudra sans doute excaver l'ensemble des terres polluées ", qui appartiennent à deux agriculteurs de Boissy-sans-Avoir, a également indiqué Thierry Laurent. "Les dégâts sont importants mais localisés".

De son côté, Total annonce que la cellule de crise et "le plan de surveillance et d'intervention" ont été activés. "Des investigations sont en cours pour déterminer les origines de la fuite", précise l'entreprise pétrolière. "Le périmètre autour de la zone a été sécurisé, des barrages ont été installés dans les rus autour du champ, des camions de pompage sont à l'œuvre pour récupérer les hydrocarbures et des engins de chantier sont dépêchés sur place pour enlever les terres touchées", affirme Total dans un deuxième point de situation, en fin de journée. 20 sapeurs-pompiers d'une cellule spécialisée (la CEllule anti-POLlution, CEPOL) ont été déployés pour endiguer la fuite. "C'est sa responsabilité, sous le contrôle des services de l'État et de la DRIEE", a dit le directeur de cabinet du préfet.

Recommande: