Critiquée par un célèbre animateur, Karine Le Marchand contre-attaque

27 Février, 2019, 19:53 | Auteur: Sue Barrett
  • Karine Le Marchand taclée par un célèbre animateur: Je suis sûr qu’elle joue un rôle je la connais

La façon de faire de Karine Le Marchand ne plaît pas à tout le monde.

Olivier Delacroix est donc prévenu: s'il entend s'attaquer à Karine Le Marchand, qu'il ne s'attende pas à rester sans réponse ni contre-attaque. Une émission qui elle aussi, à sa manière, suit le quotidien et les difficultés des agriculteurs sous fond de romance. Je sens que tout est faux. Voilà pourquoi aujourd'hui des réalisateurs de documentaires affrontent encore cette réflexion de gens qui craignent que leurs propos soient transformés au montage. "Pour moi "L'Amour est dans le pré" fait partie de ces émissions qui se jouent des sentiments, des émotions", a-t-il ajouté, précisant qu'il "doutait fortement" "de la sincérité, du regard et de la tendresse" de l'animatrice.

S'il n'est pas friand de l'émission de dating de M6, Olivier Delacroix n'apprécie pas non plus l'animatrice du programme. Je suis sûr qu'elle joue un rôle. Je le sais, je la connais. "Je pense pas que ce soit quelqu'un qui aime autant les gens qu'elle le dit", a-t-il encore dit, assurant qu'il savait de quoi il parlait parce qu'il "connaît" Karine Le Marchand. Pour le journaliste de France Télévisions, il ne faut pas jouer avec la sincérité de ceux qui vous font confiance en témoignant. C'est courageux de témoigner. Pour lui, la production joue trop sur le registre de l'émotion: " Ces personnes n'ont pas l'habitude d'être filmées. "Je connais les grosses ficelles (...) Beaucoup de choses sont manipulées, montées ", confie celui qui a travaillé par le passé sur l'Île de la tentation avec Angela Lorente, productrice des premières télé-réalités en France. Le journaliste et réalisateur a finalement regretté: "Je pense que les agriculteurs n'ont pas besoin qu'on véhicule une image un peu benêt. D'autant que l'agriculture en France, ce n'est pas le bonheur est dans le pré", a-t-il conclu.

Recommande: