Décès du chanteur James Ingram | Musique

01 Février, 2019, 03:52 | Auteur: Sue Barrett
  • Walter McBride  MediaPunch  IPx James Ingram ici

"Il n'y a pas de mots pour dire à quel point mon cœur saigne à l'annonce du décès de mon petit frère", a tweeté le producteur et musicien Quincy Jones, qui l'a révélé au début des années 1980. Le chanteur, emblématique de cette période, est décédé à l'âge de 66 ans. Sa voix chaude et profonde s'impose comme l'une des plus marquantes du RnB des années 80, notamment dans les ballades Baby Come to Me et Yah Mo B There. Dans la foulée, Yah Mo B There lui offre son second Grammy. "Une voix qui doit être reconnue et vénérée" Après ces deux gros succès, James Ingram connaîtra une suite de carrière plus discrète avec la sortie de trois albums en vingt ans. La nouvelle a été confirmée par l'actrice et productrice Debbie Allen, qui a dit, via Twitter, avoir perdu son "ami le plus cher" et son "partenaire de création". En parallèle, il compose avec Quincy Jones le fameux "PYT (Pretty Young Thing)" de Michael Jackson pour l'album "Thriller" (1982).

Puis, il a pu collaborer, au fil des années, avec Quincy Jones, Anita Baker, Michael McDonald et Ray Charles.

Au cours de sa carrière, Ingram a également travaillé avec succès avec Linda Rondstadt, Quincy Jones, Barry White et Dolly Parton.

En 1985, James Ingram, comme de nombreuses stars de la chanson américaine, a participé au tube We Are the World, qui a permis de lutter contre la famine en Ethiopie. "Avec sa voix pleine d'âme, et d'épaisseur, James était simplement magique", a écrit mardi le producteur sur Twitter. James Ingram avait même reçu un Grammy Award grâce au morceau "One Hundred Ways", dans la catégorie "meilleur artiste masculin de RnB". "Il était et restera, incomparable".

Recommande: