Côte d'Ivoire : Touré Moussa dément la déclaration de candidature attribuée à Soro

28 Janvier, 2019, 23:53 | Auteur: Lynn Cook
  • S’il ne se reconnaît plus dans les idéaux du RHDP Soro doit démissionner

C'est la dernière nouvelle de ce vendredi en Côte d'Ivoire. "Pour l'instant, le vice-président de la Chambre basse du parlement ivoirien s'est vu déléguer les responsabilités du démissionnaire".

Tout juste arrivé tranquillement en France ce dimanche matin, que circule sur les médias sociaux une interview "rencontre exclusive" dans laquelle le président de l'Assemblée nationale annonce sa candidature à la présidentielle de 2020 à un journaliste "Bruno Fanucchi".

Dès le début de son allocution, le chef du parti historique décoche quelques flèches en direction de ses adversaires, en présentant le premier congrès du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) comme un "folklore qui frise l'assemblée des militants manipulés et enrôlés de force pour servir les rassemblements des détourneurs de deniers publics ". "Après avoir boycotté le congrès/ Soro défie Ouattara: Je suis candidat en 2020 (...) Ce n'est pas négociable", titre LG infos.

Ce premier congrès ordinaire, tenu sur deux jours a constitué le véritable lancement du nouveau parti présidentiel, que ses dirigeants avaient mis sur pied lors d'un congrès constitutif en juillet 2018 en élisant déjà M. Ouattara à sa tête.

Le paysage politique ivoirien a été bouleversé par la décision de l'ex-président Henri Konan Bedie de mettre fin à une coalition de dix ans avec Ouattara et par le retour possible d'un autre ancien dirigeant, Laurent Gbagbo, à la suite de son récent acquittement à La Haye.

Recommande: