Gilets jaunes: le chauffard toujours recherché

16 Janvier, 2019, 15:39 | Auteur: Lynn Cook
  • Edition numérique des abonnés

Un autre suspect a été identifié mais n'a pas encore été arrêté, a indiqué la porte-parole du parquet de Liège Catherine Collignon à l'AFP.

Le conducteur de camion originaire de Landgraaf s'est présenté volontairement à la police belge. Le drame s'est produit sur un barrage filtrant mis en place par quelques dizaines de "gilets jaunes" vendredi vers 19h sur l'autoroute E25 à Vizé, dans la région de Liège, en direction de Maastricht (Pays-Bas).

"Le chauffeur de camion originaire de Dongen, arrêté samedi soir à la demande de la justice belge et soupçonné d'une collision mortelle à Visé (Belgique), a été libéré dimanche sur ordre du procureur", a annoncé la police néerlandaise dans un communiqué. D'après les témoins, un camion a forcé le passage en avançant sur la bande réservée aux voitures et aux véhicules de secours, fauchant mortellement un manifestant. Mais la victime de vendredi soir est le premier manifestant tué.

Ce sont près de 200 personnes qui se sont réunies ce samedi vers 14 heures devant la gare des Guillemins à Liège, où les Gilets jaunes avaient prévu de se rassembler comme les week-ends précédents. Les deux accidents mortels déplorés à la mi-décembre concernaient des chauffeurs "vraisemblablement surpris" par les ralentissements liés aux blocages de routes, d'après Belga.

Recommande: