Chang'e-4 se pose sur la face cachée de la Lune

03 Janvier, 2019, 18:25 | Auteur: Lynn Cook
  • La sonde chinoise Chang'e 4 qui s'est posée sur la face cachée de la Lune

Celle-ci est montagneuse et accidentée, parsemée de cratères, alors que la face visible offre de nombreuses surface planes pour se poser. La Chine a réussi l'alunissage inédit d'un engin sur la face cachée de la Lune, un événement historique qui renforce les ambitions spatiales de Pékin.

La sonde chinoise Chang'e 4, qui avait décollé le 8 décembre 2018 depuis le centre spatial de Xichang (Chine), s'est posé ce jeudi 3 janvier 2019 sur le cratère Von Karman, situé dans le bassin Pôle Sud-Aitken de la face cachée de la Lune, une gigantesque dépression de 2500 km de diamètre, a précisé l'agence Chine Nouvelle, ajoutant qu'il s'agit d'un "nouveau chapitre dans l'exploration lunaire humaine". En mai dernier, la Chine a donc lancé Quaqiao, un satellite faisant office de relai entre Chang'e-4 et la Terre.

En effet, la face cachée étant toujours orientée dans le sens opposé à la Terre, le principal défi reste la communication.

Le robot téléguidé devra évoluer dans un environnement extrême, où les températures varient de -173 à +127 degrés.

Des expériences scientifiques porteront également sur la culture de plantes, l'étude de signaux astronomiques à basse fréquence en profitant de l'exposition particulière sur la face cachée de la Lune. En tout cas, l'empire du milieu s'en donne les moyens et elle a investit depuis plusieurs années, des sommes astronomiques dans son programme spatial.

"On est en train de faire (de la Chine) une puissance spatiale". Elle place des satellites en orbite, pour son compte (observation de la Terre, télécommunications, système de géolocalisation Beidou) ou pour d'autres pays. "Et dans ce processus, on peut dire que l'événement d'aujourd'hui est particulièrement important et symbolique", s'est félicité jeudi Wu Weiren, ingénieur en chef du programme chinois d'exploration lunaire. Puis enfin en 2036, elle veut envoyer sur la Lune les premiers taïkonautes (spatiaunaute pour la France, astronaute pour les Etats-Unis et cosmonaute pour la Russie).

Le géant asiatique a par ailleurs dévoilé en novembre une réplique de sa première grande station spatiale ("Palais céleste") qui devrait être opérationnelle aux alentours de 2022.

Recommande: