Grève générale ce vendredi en Belgique

19 Décembre, 2018, 15:10 | Auteur: Aubrey Nash
  • Edition numérique des abonnés

La Flandre aussi sera touchée par ces actions sectorielles.

Les syndicats sont "surpris" de la grande volonté de faire grève parmi les travailleurs. Outre les grèves, des actions comme des blocages d'entreprises mais aussi des actions "coup de poing " pouvant aller jusqu'au blocage de routes et de points de production stratégiques sont annoncés. Dans le Brabant wallon, 53% des parcours sont assurés.

Une forte mobilisation est annoncée dans l'industrie, au sein d'entreprises comme Safran, Inbev, ArcelorMittal, CMI, la FN, Chaudfontaine, Derkenne, Prayon ou encore les carrières Sagrex à Engis et Moha.

"N'oublions pas que, derrière le plan gouvernemental, se trouvent des exigences patronales". La CSC Metea flamande s'attend à ce que les activités d'entreprises comme Volvo Cars et Volvo Trucks à Gand, et Asco à Zaventem soient perturbées. Les enseignants en grève sont donc couverts par les organisations syndicales mais les écoles ne seront pas fermées. En-dehors du Hainaut, le réseau Tec Liège-Verviers est " presque complètement paralysé", à l'exception de quelques bus du côté d'Eupen, de Liège et de Verviers. "Il est temps que les employeurs entendent les travailleurs", estime Gaëtan Stas, président de la CSC Liège-Huy-Waremme.

Les véhicules du TEC ne devraient pas être nombreux à circuler vendredi, en particulier à Liège et Charleroi. Aucun service n'est assuré pour les dépôts du Condroz, de la région de Hesbaye et celle de Seraing.

La circulation des trains ne devrait toutefois pas être affectée car aucun préavis de grève n'a été déposé. "S'il devait y avoir des perturbations, elles seront très limitées", prévoit d'ailleurs l'entreprise ferroviaire. Il est dès lors recommandé aux voyageurs de n'emmener que des bagages à main.

"Réunis en font commun, les trois syndicats se réuniront à 11h00 vendredi, devant le siège de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) à Bruxelles, pour dénoncer " la dégradation croissante " des conditions de travail et " mettre les patrons devant leurs responsabilités ".

Des perturbations pourraient par contre survenir vendredi à Brussels Airport, prévient ce jeudi l'aéroport. Le syndicat socialiste a confirmé en milieu d'après-midi que le personnel des bagagistes (Aviapartner et Swissport) était appelé à arrêter le travail et que cet appel "serait largement suivi".

Recommande: