Cadeau de Noël pour David et Laura — Royalties de Johnny

19 Décembre, 2018, 09:24 | Auteur: Sue Barrett
  • Laeticia Laura Smet et David Hallyday lors de l'enterrement de Johnny Hallyday en décembre 2017

Le testament est contesté dans son intégralité par les deux aînés du chanteur, qui ont entamé une bataille juridique pour réclamer leur part d'héritage.

Dans son testament, Johnny Hallyday, décédé en décembre 2017, avait légué à sa dernière épouse, ainsi qu'à leurs deux filles Jade et Joy, l'ensemble de son patrimoine, sans rien laisser à ses deux aînés. Les majors Warner, Universal et Sony, qui ont accompagné le chanteur tout au long de sa carrière, doivent donc mettre ces royalties sous séquestre.

Actuellement versés dans un trust en Californie dont Laetitia Hallyday est la seule bénéficiaire, les royalties sont gelés à hauteur de 37,5% du trust. Pour eux, si cela venait à se faire, l'héritage de leur père devenait intouchable. 37,5% des revenus tirés des ventes d'albums du chanteur ont été gelés, soit la part correspondant à l'héritage des deux enfants en droit français.

L'enjeu financier est de taille dans ce procès. Jusqu'à sa mort, Johnny Hallyday touchait chaque année en moyenne 800.000 euros sur les ventes de ses albums. Cette somme potentiellement colossale pourrait atteindre plus de 2 M€ uniquement sur son ultime album, "Mon pays c'est l'amour ", qui s'est vendu à 1,4 million d'exemplaires depuis sa sortie le 19 octobre. En suivant le barème observé pour les anciens disques, ce sont 25% des ventes qui pourraient être reversées aux ayants-droit de l'artiste.

En outre, les maisons de disques ont, depuis le décès de Johnny, choisi de bloquer tout versement de royalties. Un argument qu'elles ont fait valoir lors de l'audience du 27 novembre dernier.

Laeticia Hallyday ne peut ainsi pas vendre les résidences de Marne-la-Coquette (Hauts-de-Seine) et de Saint-Barthélemy.

La prochaine audience aura lieu le 22 janvier, devant la justice californienne, rapporte Le Point.

Une victoire partielle pour David Hallyday et Laura Smet devant la justice. Les deux aînés soupçonnent la veuve de leur père, Laeticia Hallyday, de vouloir les déposséder de leur héritage.

Après cette première décision sur le gel des redevances, la prochaine étape de ce dossier complexe devrait se jouer à Nanterre.

Du côté de Laeticia Hallyday, on écarte tout risque imminent lié à la décision du 22 janvier.

Recommande: