Réactions d'indignation après l'incendie de la Main Jaune — Châtellerault

17 Décembre, 2018, 21:06 | Auteur: Sue Barrett
  • Gilets jaunes : à Châtellerault la statue de la

Haute de 24 mètres, représentant un avant-bras et une main jaunes sur lesquels s'enroulent une file de voitures de taille réelle, elle symbolisait le travail des hommes et le passé industriel de la ville grâce auxquels Châtellerault s'est développée économiquement.

Dimanche 16 décembre en fin de journée, alors que des Gilets jaunes mettaient le feu à leur campement situé sur un rond-point de Châtellerault, l'oeuvre d'art, qui se trouvait dessus, a elle aussi pris feu. Les pompiers interviennent rapidement avec la grande échelle. Même son de cloche du côté d'une gilet jaune d'ores et déjà historique du rond-point, qui assure à la radio ne pas comprendre. "L'ensemble de la hauteur de la Main Jaune était enflammée, du sol jusqu'à la hauteur complète de la main, c'était la structure elle-même qui brûlait", explique le commandant Anthony Gondouin.

La statue de la Main jaune installée sur un rond-point et qui est devenue le symbole de la mobilisation des Gilets jaunes dans le Poitou, a été incendiée dimanche soir par des manifestants avant de partir.

Francis Guyot, l'artiste qui a réalisé cette statue, était ce dimanche soir présent sur le rond-point. "C'est une œuvre d'art, après on aime ou on n'aime pas mais on la respecte", s'est désolé Pascal, un habitant de Châtellerault interrogé par France Bleu devant la sculpture en flammes. Sur Twitter, le maire de la ville Jean-Pierre Abelin a exprimé sa tristesse, et s'est dit "atterré pour les 500 personnes qui ont contribué à la réalisation de la 'Main jaune' qui était devenue un totem de Châtellerault". "La destruction du fait culturel est de l'autodestruction" a-t-il écrit sur Twitter.

La Main jaune lundi 17 décembre, après l'incendie.

Recommande: