Les députés LFI préparent une proposition de loi — Référendums d'initiative citoyenne

17 Décembre, 2018, 21:20 | Auteur: Aubrey Nash
  • Parmi les mesures annoncées par Emmanuel Macron les 100 € supplémentaires versés aux salariés qui touchent le smic. LP  Zoé Berteloot

Dans un entretien au quotidien Les Echos, le Premier ministre a détaillé des mesures pour "distribuer du pouvoir d'achat" plus rapidement.

Édouard Philippe a précisé dimanche les modalités des mesures en faveur des "gilets jaunes", au lendemain d'une forte baisse de leur mobilisation qui fait espérer au gouvernement une sortie de crise après un mois de chaos.

"Tous les salariés autour du Smic ne seront donc pas concernés, comme l'avait pourtant indiqué le gouvernement ces derniers jours". De l'avis d'une source impliquée dans la gestion de l'économie française et européenne " c'est l'une des mesures fiscales les plus intelligentes qui soient ". En revanche, le nombre de foyers éligible à la prime d'activité va être élargi, annonce Édouard Philippe dans une interview aux Échos. "L'enjeu, c'est de ne pas renoncer à la politique de l'offre", décrypte cette source.

Soumise à des conditions, notamment de ressources, très complexes, la prime d'activité est à ce jour destinée à ceux qui touchent entre 0,5 et 1,2 Smic. La mesure prend ainsi compte de la composition du foyer et du nombre d'enfants à charge.

Seuls 55% des smicards devraient donc y être éligibles.

Et le chef du gouvernement de préciser: "Cette réforme va bien au-delà des personnes qui sont juste au Smic: tous les salariés célibataires sans enfant auront 100 euros de plus jusqu'à 1 560 euros net de revenus".

Une mère célibataire avec un enfant pourra percevoir la prime jusqu'à 2.000€ de salaire. Les fonctionnaires et les indépendants sont aussi concernés. Durant treize minutes, le ton grave, mais visiblement fébrile, le président annonçait une série de mesures, dont une qui retenait particulièrement l'attention: 100 euros par mois de plus dans le porte-monnaie des travailleurs rémunérés au smic. "Après avoir affirmé le contraire, Édouard Philippe assume désormais que 50 % des personnes au salaire minimum ne bénéficieront pas de l'augmentation de 100 euros".

"Ce même groupe d'experts notait qu'elle était plus efficace pour augmenter le revenu des bénéficiaires". Dans les faits, "la hausse du SMIC" n'en est pas une. "L'engagement du président passera par une hausse massive de la prime d'activité". "Pour nous, c'est le taux horaire du Smic qu'il fallait augmenter".

Recommande: