Le grand débat patine à l'allumage

17 Décembre, 2018, 15:12 | Auteur: Lynn Cook
  • France  Gilets jaunes: Cinq thèmes retenus pour le grand débat national

L'exécutif s'efforce depuis lundi soir de traduire en mesures les annonces d'Emmanuel Macron pour apaiser les "gilets jaunes", en jonglant avec deux difficultés majeures: trouver les financements pour ne pas trop peser sur le déficit et honorer dans les faits l'augmentation de 100 euros pour tous les salariés au niveau du Smic. L'annonce de ce débat national, qui doit débuter très prochainement et durer trois mois, avait été faite par Emmanuel Macron lors de son discours sur la transition écologique du 27 novembre dernier.

Comment faire évoluer l'organisation de l'État et des autres collectivités publiques pour les rendre plus proches des Français et plus efficaces? Avec cette question: "Quelles sont les attentes et les inquiétudes des Français relatives à l'immigration, dans un contexte de mondialisation et de laïcité parfois bousculée?"

Interrogée à Bruxelles, la chancelière allemande Angela Merkel s'est dite " convaincue " vendredi que le président français Emmanuel Macron " allait poursuivre son programme de réformes " après les mesures annoncées pour juguler la crise des gilets jaunes. "Je veux aussi que nous mettions d'accord la Nation avec elle-même sur ce qu'est son identité profonde, que nous abordions la question de l'immigration".

Que signifie être citoyen aujourd'hui?

A la sortie du Conseil, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux explique qu'il y aura quatre thèmes et que l'immigration sera abordée dans le cadre de la question sur la démocratie et la citoyenneté. "C'est incompréhensible et dangereux alors que l'enjeu est clairement la justice sociale!"

Mais malgré les critiques, l'immigration faisait bien partie des cinq grands thèmes retenus mercredi en Conseil des ministres, à en croire le compte-rendu officiel.

L'exécutif précise, en outre, que "les formes de cette concertation doivent être variées pour permettre à chacun de s'exprimer selon les formes les plus adaptées: débats publics locaux au plus près des territoires; sollicitations directes de Français sur leurs lieux d'activité et de vie sur le territoire, groupes de réflexion participatifs conduits à l'initiative des maires, des parlementaires, des associations, des syndicats, des entreprises et de l'ensemble des corps intermédiaires; plates-formes numériques; réseaux sociaux".

Directement visée, Marine Le Pen accuse, elle, le gouvernement d'avoir "retiré" l'immigration des thèmes du débat national "car il connaît parfaitement l'opposition farouche des Français à une aggravation de l'immigration".

Recommande: