Apple va modifier ses iPhone après la victoire de Qualcomm en Chine

17 Décembre, 2018, 13:54 | Auteur: Lynn Cook
  • Apple va modifier ses iPhone après la victoire de Qualcomm en Chine

La décision de la cour de Justice de Fuzhou n'aura pas suffi à faire trembler Apple.

Selon le géant américain des semi-conducteurs Qualcomm, le tribunal intermédiaire de Fuzhou (est de la Chine) a ordonné à quatre filiales chinoises d'Apple de cesser la vente et l'importation de la plupart des modèles d'iPhone, accusés par Qualcomm de violer certains de ses brevets. De leur côté, des employés d'un Apple Store de Pékin ont précisé n'avoir reçu aucune directive interne au sujet de l'injonction du tribunal.

S'il faudra un procès en bonne et due forme pour déterminer si Apple s'est effectivement compromis en utilisant de manière irrégulière des fonctionnalités dépendant de brevets déposés par Qualcomm, le simple fait que les iPhone se voient interdits de séjour - même brièvement - en Chine, pourrait contraindre Apple à s'asseoir autour d'une table avec son opposant. De quoi laisser libre cours aux fabricants chinois de téléphones, à commencer par Huawei, souligne ce spécialiste.

Le juge Thomas Pender, désormais à la retraite, avait estimé qu'il ne serait pas dans l'intérêt du public d'interdire la vente des smartphones d'Apple... même si l'infraction à un brevet Qualcomm est caractérisée (lire: ITC: pas d'interdiction d'importation de l'iPhone aux États-Unis).

Celle-ci, Meng Wanzhou, est soupçonnée de complicité de fraude visant à contourner les sanctions américaines contre l'Iran.

La firme de Cupertino avait annoncé lundi que tous ses terminaux seraient toujours disponibles en Chine: "Les efforts de Qualcomm pour interdire nos produits sont un autre geste désespéré de la part dune entreprise dont les pratiques illégales font lobjet dune enquête de la part des régulateurs du monde entier".

Plusieurs entreprises technologiques chinoises ont emboîté le pas: Chengdu RYD Information Technology, firme tech du sud-ouest, a promis à ses employés des "récompenses" s'ils achetaient des appareils Huawei, selon une notice interne divulguée en ligne et confirmée par l'entreprise sur son compte officiel de messagerie WeChat.

Longtemps très populaire en Chine, Apple a dégringolé au cinquième rang des vendeurs de smartphones sur ce marché stratégique, dépassé par l'essor fulgurant des fabricants locaux - Huawei, Xiaomi et les nouveaux-venus Oppo et Vivo - selon le cabinet IDC.

Recommande: