Ce qu’on sait de l’incident d’un entrepôt de la commission électorale — RDC

14 Décembre, 2018, 02:22 | Auteur: Lynn Cook
  • Ce qu’on sait de l’incident d’un entrepôt de la commission électorale — RDC

M. Fayulu, candidat de l'opposition, refuse l'utilisation le jour du vote de ces écrans tactiles qui doivent permettre aux électeurs de choisir leurs candidats et imprimer leur bulletin de vote.

A 04h20 (03H00 GMT), appel téléphonique d'une source dans l'entourage du président Joseph Kabila, qui doit quitter le pouvoir à l'issue de ces élections auxquelles il ne peut se présenter, un incendie ravage un grand entrepôt de la Céni en plein centre-ville de Kinshasa.

L'incendie s'est déclaré vers deux heures du matin (01h00 GMT).

"A 9 jours du scrutin, cet incendie est un coup dur particulièrement pour la ville-province de Kinshasa". Et si le ministre de l'Intérieur Henri Mova, avec la CENI se veut confiant quant à la bonne tenue du scrutin; "Les gens de la Céni nous disent que le matériel de rechange pourrait être déployé rapidement donc il n'y a pas beaucoup de crainte sur la tenue du scrutin "; il n'en est pas de même avec l'opposition qui dénonce des manigances politiciennes.

Dans un communiqué, la Céni a rassuré "les électeurs de la poursuite du processus électoral" et s'en remet aux "enquêtes en cours" pour déterminer l'origine de l'incendie "ainsi que l'ampleur des dégâts".

" Le gouvernement de la République n'a reçu aucun bilan faisant état de mort d'hommes (mercredi) à Kalemie", a déclaré de son côté le porte-parole de l'exécutif Lambert Mende.

"

"A qui profite le crime?"

".

"À qui profite le crime?", s'est interrogé sur Twitter l'un de ses soutiens au sein de la coalition Lamuka, Olivier Kamitatu.

" Ce qui était prévu comme surplus ou réserve (ndlr: de matériel électoral), une partie va devoir être ramenée à Kinshasa pour son déploiement dans la capitale et couvrir près de 8.000 bureaux de vote", a-t-il détaillé.

Il a mis en garde "le régime en place".

Les élections présidentielles et législatives, maintes fois reportées, doivent se tenir le 23 décembre.

Un peu plus de 40 millions d'électeurs ont été enregistrés dans le plus grand pays d'Afrique centrale, qui n'a jamais connu de transition pacifique du pouvoir.

Recommande: