Une découverte nous amène à réécrire l'histoire de l'humanité — Algérie

02 Décembre, 2018, 05:26 | Auteur: Lynn Cook
  • L’Algérie serait-elle le véritable berceau de l’Humanit

Les découvertes ont été datées "de 2,4 millions d'années ce qui est très ancien et indique que l'Algérie et toute l'Afrique du Nord ont vu les débuts de la civilisation humaine", a ajouté le chercheur algérien.

Aujourd'hui, la plus ancienne technologie d'outils de pierre connue, appelée Oldowan, serait apparue en Afrique de l'Est il y a environ 2,6 millions d'années pour ensuite se répandre sur tout le continent.

Des archéologues ont découvert en Algérie des outils en pierre taillée remontant à 2,4 millions d'années, bien plus anciens que ceux trouvés dans cette région jusqu'à présent, selon des travaux publiés jeudi 29 novembre dans la prestigieuse revue Science.

On pensait que le berceau de l'humanité se trouvait uniquement en Afrique de l'Est, où des outils retrouvés datés de 2,6 millions d'années. Les outils ressemblaient exactement à ceux dits oldowayens, trouvés jusqu'alors principalement en Afrique de l'Est.

Les paléontologues ont aussi déterré à proximité des dizaines d'ossements animaux fossilisés, présentant ce qui semble être des marques d'outils - de véritables outils de boucherie préhistoriques.

En plus de ces équipements, l'équipe internationale d'archéologues a pu découvrir sur des fossiles d'ossements d'ancêtres de crocodiles, de girafes, d'éléphants et d'hippopotames, des traces qui seraient des traces d'outils comme s'il s'agissait d'outils de boucherie.

Ce site serait donc le deuxième plus ancien du monde, après celui d'Afrique de l'Est et l'une des hypothèse avancée par les scientifiques est que les techniques d'outils seraient vite sorties d'Afrique de l'Est.

Ces outils, des galets en calcaire et en silex taillés ont été découverts près de Sétif, sur le site de Aïn Boucherit (dans le complexe archéologique d'Aïn Lahneche), à l'est d'Alger.

Cette découverte signifie que les hominines, sous-tribu de grands singes à laquelle appartiennent le genre humain, étaient déjà présents dans la ceinture méditerranéenne de l'Afrique du Nord 600 000 ans plus tôt que ce que pensaient jusqu'alors les historiens. Auparavant, les plus vieux outils d'Afrique du Nord dataient de 1,8 million d'années, sur un site proche. Aucun reste humain n'a été découvert.

La découverte ouvre en outre la perspective de trouver "plus de matériaux archéologiques en Afrique du Nord et dans le Sahara ", écrivent les chercheurs dans leur article, validé scientifiquement par un comité de lecture. Au passage, les chercheurs algériens, à l'instar du professeur Sahnouni, espèrent que cette découverte aura des retombées sur la recherche archéologique en Algérie.

Recommande: