General Motors annonce des milliers de suppressions d'emplois pour rester compétitif

30 Novembre, 2018, 04:11 | Auteur: Aubrey Nash
  • Wall Street

"Espérons qu'ils vont faire des ajustements et reprendre ces employés". La direction rappelle ainsi les 22 milliards de dollars d'investissements opérés depuis 2009 et son sauvetage par le contribuable américain dans la production aux États-Unis.

Mais, comme à son habitude, le président a menacé sans détailler.

Ainsi les subventions pour l'aide à l'achat de voitures électriques profitent à tous les constructeurs de ce type de véhicule et il parait peu probable que M. Trump puisse en priver les seuls clients de GM.

GM a annoncé lundi la suppression de plus de 14.000 emplois et la fermeture effective de cinq usines de montage et de propulsion aux Etats-Unis ainsi qu'au Canada en 2019, un plan de réorganisation qui rendrait la société "très agile, résiliente et rentable", selon Mme Barra.

GM Baltimore Opérations de l'usine de pièces; ses Detroit-encore hamtramck usine d'Assemblage; la Garenne, des Activités de transport de l'usine de la société s'exécute dans le sud-est du Michigan; ses Lordstown usine d'Assemblage dans le nord-est de l'Ohio; et l'Ontario usine de Montage d'Oshawa sont parmi les installations que les etats-unis d'aujourd'Hui confirme sont sur le billot pour la fermeture d'ici la fin de 2019.

Le Canada est aussi touché. Trump et Trudeau, évoquant une "déception" partagée par les deux hommes. Mais pour autant, la PDG a insisté sur le fait que GM "voulait être sûr d'investir", en particulier dans les véhicules autonomes ou électriques, à un moment où le marché automobile nord-américain va ralentir.

Sous le coup des critiques du président comme de celles de l'opposition démocrate dont le leader au Sénat Chuck Schumer, qui a évoqué "un coup de poing au ventre des travailleurs de l'Ohio, du Michigan et du Maryland", GM a remis les points sur les "i" quelques heures après le nouvel assaut présidentiel.

"Bon nombre des employés touchés par les actions (annoncées la veille) auront la possibilité de travailler dans d'autres usines GM où nous aurons besoin de plus d'employés pour répondre à la croissance (des ventes) de pick-ups, de véhicules multisegment (crossover) et de SUV", affirme le communiqué du groupe.

General Motors annonce d'importants licenciements ce 26 novembre 2018.

Ford a lui aussi choisi de concentrer ses efforts sur ces véhicules qui permettent de réaliser de meilleures marges.

Recommande: