Atterrissage d'urgence de l'avion de Merkel : la piste criminelle envisagée

30 Novembre, 2018, 13:29 | Auteur: Lynn Cook
  • Hambourg

Le capitaine de l'avion, "le plus expérimenté de l'équipage" gouvernemental, selon la chancelière, a évoqué "un arrêt sans précédent des systèmes de communication", selon le journal régional Rheinische Post. "Il n'y a pas le moindre indice laissant penser qu'il s'agit d'un acte criminel", a indiqué un porte-parole de la Luftwaffe, qui est en charge de la flotte d'avions gouvernementaux. C'est par téléphone satellite que l'équipage a dû organiser l'atterrissage d'urgence jeudi soir à Cologne. Elle devrait se rendre vendredi matin à Madrid afin d'embarquer avec une petite délégation à bord d'un avion de ligne commerciale vers la capitale argentine.

Ses rencontres bilatérales prévues vendredi avec le président américain Donald Trump et le président chinois Xi Jinping ont été annulées, selon la même source, et pourraient éventuellement avoir lieu à un autre moment pendant le sommet qui dure jusqu'à dimanche.

Elle ne devrait pas non plus être présente pour la traditionnelle "photo de famille" qui réunit les chefs d'Etat ou de gouvernement des 20 pays composant le G20.

L'avion gouvernemental a donc dû rebrousser chemin alors qu'il survolait les Pays-Bas pour atterrir dans l'ouest de l'Allemagne.

"C'était un dysfonctionnement sérieux", a dit Mme Merkel, selon l'agence DPA qui voyage avec la chancelière. Le gouvernement allemand suspecterait déjà un sabotage de l'appareil.

Mais selon Der Spiegel, la défaillance s'est avérée bien plus grave: une heure après le décollage, c'est l'ensemble du système de communications avec le sol qui s'est arrêté de fonctionner. Or ceux-ci n'ont pas fonctionné, semble-t-il.

Selon l'agence allemande dpa, la chancelière avait été alertée vers 20h d'un incident technique alors qu'elle s'entretenait avec des journalistes à bord de l'avion.

L'armée allemande a acquis cet appareil d'occasion en 2011 auprès de la compagnie Lufthansa.

Le mois dernier, à Bali (Indonésie) des rats avaient endommagé des câbles de l'appareil, obligeant le ministre des Finances à rentrer d'une réunion avec le Fonds monétaire international (FMI) par un vol commercial.

L'avion, un Airbus A340-300 baptisé Konrad Adenauer, avait décollé jeudi de Berlin.

Recommande: