L'avion de Lion Air n'aurait pas dû voler

29 Novembre, 2018, 20:56 | Auteur: Lynn Cook
  • Un petit garçon lance des pétales de fleurs dans la mer de Java à l'endroit où a eu lieu du crash

Le pilote du Boeing de Lion Air qui s'est écrasé en mer le 29 octobre a-t-il fait une erreur d'appréciation où a-t-il été trompé par les appareils de bord?

Le 29 octobre dernier, après seulement dix minutes de vol, un appareil de Lion Air qui partait de Jakarta en Indonésie a plongé dans la mer et a provoqué la mort de 189 personnes.

Lion Air doit prendre des mesures supplémentaires " pour améliorer la culture de sécurité ", explique l'Agence.

"Au cours du vol de Denpasar à Jakarta" précédant celui qui a eu une issue fatale, "l'appareil a subi un problème technique, mais le pilote a décidé de continuer le vol", a indiqué Nurcahyo Utomo, le responsable de l'agence de sécurité des transports (NTSC) chargée de l'enquête.

" L'avion n'était plus en état de voler et n'aurait pas dû continuer", affirme-t-il, pointant les efforts que la compagnie aérienne doit désormais engager en matière de sécurité à tous les niveaux.

La boîte noire a été retrouvée au début du mois de novembre
La boîte noire a été retrouvée au début du mois de novembre. PRADITA UTAMA AFP

Au cours du vol précédent, l'avion avait déjà eu des problèmes techniques.

"Nous allons demander des clarifications à l'agence", a-t-il insisté.

Le rapport préliminaire présenté ce mercredi ne révèle donc pas les causes de l'accident. Mais selon les premiers éléments, le Boeing 737 Max 8 exploité par Lion Air avait subi des problèmes récurrents liés à son système anti-décrochage. Le rapport ne formule pas de recommandations concernant le constructeur de l'appareil, Boeing. Ces problèmes avaient été réparés avant le vol Denpasar-Jakarta et après, et l'avion, un modèle neuf entré en service en août, avait été autorisé à repartir par les responsables techniques de Lion Air. Initialement, les enquêteurs avaient parlé d'un problème sur un capteur de vitesse et des sondes d'incidence (AOA, Angle of Attack sensor) de l'engin, le Boeing 737 Max est pourtant l'un des avions de ligne les plus avancés qui existent. La boîte noire qui collecte les données de vol, a été retrouvée mais l'autre qui enregistre les sons dans le cockpit n'a pas encore été retrouvée.

Le quotidien indique que les deux pilotes se sont battus contre le nouveau système anti-décrochage qui a poussé 26 fois le nez de l'appareil à piquer vers le sol.

Le rapport publié mercredi confirme que les pilotes ont eu des difficultés liées au système qui évite à un avion de décrocher.

Recommande: