Stéphane Bern fait plier le gouvernement — Patrimoine

28 Octobre, 2018, 03:46 | Auteur: Sue Barrett
  • Loto du patrimoine: les recettes fiscales iront au budget de l'Etat

Une déclaration qui ravit l'animateur Stéphane Bern, chargé de la Mission Patrimoine finançant la rénovation de monuments en France. L'animateur avait même menacé d'abandonner purement et simplement la mission tant il avait le sentiment que les gens s'étaient sentis floués car ils avaient acheté des tickets de loto, non pour jouer, mais pour soutenir le patrimoine. Mais il allonge son aide de 21 millions. Ce jeudi, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, et Franck Riester, ministre de la Culture, ont finalement annoncé le déblocage de 21 millions d'euros supplémentaires en faveur de la sauvegarde du patrimoine.

Contactées par Capital, la Française des Jeux et la Fondation du Patrimoine ont confirmé que, pour le ticket à gratter, les taxes représentent 7% de son prix total, soit 1,04 euros par unité. La mission "patrimoine en péril" a permis de récolter 200 millions d'euros.

La " mobilisation exceptionnelle " des Français dans le cadre du Loto du patrimoine devrait permettre de générer 20 millions d'euros au profit de la Fondation du patrimoine, soulignent dans un communiqué commun Gérald Darmanin et le ministre de la Culture Franck Riester.

Les taxes prélevées sont " une goutte d'eau pour l'État qui représente tant pour le patrimoine. "Le ministre a entendu ma voix; il s'est battu aussi".

"J'ai utilisé ma notoriété pour servir une cause, celle du patrimoine". "Il fallait protéger l'idée pour l'année prochaine. Et ces taxes, elles, sont touchées par l'État", a-t-il expliqué devant les députés. Les émissions de Stéphane Bern en prime time sur de grandes chaînes de télévision ont eu un grand impact pour faire connaître certains des monuments menacés. Depuis Bern, est ravi: "Une bonne nouvelle pour le patrimoine", s'est-il exclamé auprès du Monde. C'est moins que d'habitude, puisque l'État prélève, en général, 20% des sommes misées.

A la suite de cette annonce, de nombreuses personnes ont interpellé Stéphane Bern sur les réseaux sociaux. Il a également réclamé des précisions au ministère de la Culture. Ce ne sera pas une affectation directe des taxes (ou d'une partie des taxes) comme cela était demandé car, effectivement, il est impossible de modifier aussi rapidement une décision votée par l'Assemblée Nationale.

Recommande: