Mort de Philippe Gildas : L'animateur s'est éteint à l'âge de 82 ans

28 Octobre, 2018, 11:52 | Auteur: Sue Barrett
  • L'animateur Philippe Gildas à Reims le 4 avril 2002/AFP  Archives

Le journaliste Philippe Gildas est mort à 82 ans. Le journaliste et animateur, qui était âgé de 82 ans, s'est éteint le dans la nuit de samedi à dimanche, des suites d'un cancer.L'annonce de cette disparition a suscité surprise et tristesse. Ce fils de notaire, aîné d'une fratrie de sept garçons, gardera de son enfance une mentalité de chef d'équipe qui marquera toute sa vie professionnelle. Comme Antoine de Caunes, qui deviendra très vite son alter ego... et son "bourreau" préféré.

Une idée qui est venu des auditeurs d'Europe 1. C'est Europe 1 qui a annoncé le décès de de son animateur. Sa première décision? Y installer le Top 50, qu'il a créé à Europe 1. L'humoriste lui conseille de poursuivre ses études de journaliste. Philippe Gildas quittera définitivement la chaîne cryptée en 2001. Ensuite, il se dirige vers Canal+, chaîne naissante, en 1985.

Dans les années 2000, Philippe Gildas a animé "Vive la télé" sur Paris Première. Les "Guignols" peuvent se moquer de son brushing et de son expression "Formidable!", José Garcia l'asperger d'eau et de mousse... jamais "Philou" ne perd son flegme, ni son sourire.

En 1987, il se voit proposer par le directeur des programmes de Canal+, Alain de Greef, de présenter une nouvelle émission, Nulle part ailleurs, où il accompagne les invités au travers des sketches et des délires humoristiques d'une joyeuse troupe, dont les membres les plus éminents sont Les Nuls, puis avec celui qui devient le véritable numéro deux de l'émission, Antoine de Caunes (à l'origine, formant le groupe "PAKG", lancé sur la station RFM et composé de Peter Stuart, Karl Zéro et Gilles Verlant).

Grand collectionneur de guides de voyage et bavard impénitent, Philippe Gildas affichait un regret: ne pas avoir été reporter. Et s'il lui arrivait de dire que " le travail a bouffé sa vie personnelle ", grâce à Vivolta, chaîne dédiée aux seniors, Philippe Gildas a toujours multiplié les projets.

Recommande: