Les impôts et cotisations ont dépassé la barre des 1000 milliards d'euros

16 Octobre, 2018, 10:08 | Auteur: Aubrey Nash
  • Les impôts et cotisations ont dépassé les 1.000 milliards d'euros en France

En 2017, pour la première fois de l'histoire, les prélèvements obligatoires ont dépassé la barre des 1.000 milliards d'euros selon le rapport, repéré par le quotidien Les Échos.

En pourcentage du produit intérieur brut (PIB), le taux de prélèvements obligatoires a atteint en 2017 son "point le plus haut", à 45,3% du PIB. Ainsi, la France, avec 1,7% de croissance, va mécaniquement voir ses recettes liées aux prélèvements obligatoires augmenter.

C'est 43,3 milliards de plus que le chiffre atteint en 2016 (994,7 milliards), 59,6 milliards de plus qu'en 2015 (978,4 milliards) et surtout 368,5 milliards de plus qu'en 2002, précise le rapport.

Les cotisations sociales ont pesé pour 37 % des prélèvements obligatoires et les impôts pour 63 %.

Le taux de croissance attendu pour cette année comme pour l'an prochain (1,7% dans les deux cas selon le gouvernement) laisse entrevoir une hausse des recettes fiscales, en volume, supérieure aux baisses prévues par le gouvernement. Selon le député Joël Giraud, l'évolution spontanée des recettes devrait atteindre 29,8 milliards d'euros en 2018.

Dans le détail, ces ponctions de l'Etat et des collectivités proviennent notamment de l'impôt sur le revenu pour 73 milliards d'euros, de la TVA pour 152 milliards d'euros, de la taxe sur les carburants (17,2 milliards d'euros), 35, 7 milliards pour l'impôt sur les sociétés, 106,9 pour la CSG-CRDS ou encore des 384,5 milliards d'euros pour les cotisations sociales, 19,3 milliards de la taxe d'habitation, 34 milliards d'euros de la taxe foncière...

Le rapport parlementaire que le budget est destiné à éclairer les parlementaires sur le projet de loi de finances, qui sera débattu à l'Assemblée nationale à partir de lundi 15 octobre.

Recommande: