Pollution en Corse : la nappe de fuel s'étend mais reste sous contrôle

14 Octobre, 2018, 00:57 | Auteur: Aubrey Nash
  • Vue aérienne des deux navires entrés en collision au large du cap Corse prise le 11 octobre 2018

Deux tentatives de désincarcération ont déjà été effectuées mais "de façon très mesurée car notre principale préoccupation était de ne pas créer un suraccident", avait expliqué mercredi le préfet maritime Charles-Henri de la Faverie du Ché.

"Vers 21h30 [ce jeudi 11 octobre], sous l'effet combiné des mouvements de houle et des précédentes tentatives de désincarcération, le navire Ulysse s'est libéré du porte-containeurs Virginia", a annoncé la préfecture maritime de Méditerranée à Toulon.

Un barrage anti-pollution a été mis en place autour des deux navires afin de prévenir tout risque de pollution supplémentaire qui pourrait s'échapper des cuves du Virginia. Les opérations de récupération d'hydrocarbures, environ 200 m3 jusqu'ici, se poursuivent. Il est notamment envisagé de faire baisser le Virginia de manière à changer sa gîte et faciliter la désincarcération de l'Ulysse dont le bulbe d'étrave (renflement à l'avant de la coque) s'est fiché à angle droit dans la coque du Virginia, "un accident inédit", selon le préfet.

La Préfecture maritime précise que " les navires affrétés Abeille Flandre et Jason, et le Pluton de la Marine nationale sont présents sur zone pour assurer la sécurité des navires et préserver l'environnement. Le navire Ulysse doit rester ce vendredi sur zone jusqu'à réévaluation de la situation dans la journée. Un vol de Falcon 50 de la Marine nationale et d'un avion F406 des Douanes ont permis d'en suivre la localisation. "Le Virginia après la désincarcération n'a pas quitté son point de mouillage".

"L'ensemble des services de l'Etat français tient une comptabilité précise des frais engagés dans l'opération de lutte contre la pollution en vue d'une demande de remboursement auprès des armateurs", indique-t-on de même source. Le parquet de Paris diligente l'enquête.

Recommande: