Donald Trump se moque de l'accusatrice du juge Kavanaugh

03 Octobre, 2018, 13:50 | Auteur: Lynn Cook
  • Kellyanne Conway à la Maison Blanche le 29 août 2018

Comment vous êtes-vous rendue sur place?

"Dans quel quartier cela s'est-il passé?"

"Je peux dire honnêtement que je n'ai jamais bu une bière de ma vie".

Ce devait être pour lui un boulevard: à Washington, la validation par le Sénat de Brett Kavanaugh, et à New York, aux Nations unies, la présidence américaine d'un Conseil de sécurité où les alliés des États-Unis n'avaient qu'à bien se tenir et les ennemis désignés, de reculer sous la menace.

"Et la vie d'un homme est en lambeaux, la vie d'un homme a été brisée", a ajouté le président américain, qui avait jusqu'ici pris soin de ne pas s'en prendre directement à l'accusatrice.

Le locataire de la Maison Blanche a par ailleurs répété souhaiter une enquête "rapide" du FBI sur les accusations portées contre le juge.

"Est-il étonnant qu'elle était terrifiée à l'idée de parler, et que d'autres victimes d'abus sexuels le soient également?", a-t-il poursuivi. "Lui est un exemple de lâcheté", a-t-il conclu.

Mark Judge, l'ami de jeunesse du juge Brett Kavanaugh impliqué par l'universitaire californienne dans l'agression sexuelle dont elle dit avoir été victime en 1982, a été entendu par des agents du FBI, a annoncé lundi soir son avocate. "Aujourd'hui, vous êtes coupable tant que vous n'avez pas été reconnu innocent", a-t-il ajouté.

Les républicains y détiennent actuellement une courte majorité, avec 51 sièges sur 100.

A l'issue des auditions de vendredi dernier, la commission des affaires judiciaires du Sénat, qui a approuvé sa nomination, a décidé de demander une nouvelle enquête au FBI avant de soumettre sa candidature au Sénat pour un vote solennel.

Il a exprimé que c'est une des "très, très mauvaises choses qui se déroulent en ce moment".

"C'est une époque vraiment terrifiante pour les jeunes hommes en Amérique, vous pouvez être coupable de quelque chose dont vous n'êtes pas coupable", avait-il déclaré depuis les jardins de la Maison Blanche.

"C'est vraiment une période difficile", a-t-il martelé, estimant que la présomption d'innocence était trop souvent piétinée.

Les avocats de cette dernière ont regretté mardi, dans un courrier adressé au directeur du FBI, que leur cliente n'ait pas été interrogée par les enquêteurs.

Recommande: