Le juge Kavanaugh face à son accusatrice — États-Unis

29 Septembre, 2018, 07:39 | Auteur: Lynn Cook
  • USA les dates-clés de l'affaire Kavanaugh candidat à la Cour suprême

Un peu plus tôt, les démocrates avaient tenté de faire passer une motion assignant à comparaître Mark Judge, un ami de Brett Kavanaugh que Christine Blasey Ford désigne comme témoin direct de son agression. Soit bien avant la nomination de Brett Kavanaugh, même si elle avait alors évité de donner son nom, son époux mis à part, se contentant d'évoquer un juge fédéral.

Visiblement très en colère, parfois submergé par l'émotion, il a estimé que son processus de confirmation était devenu "une honte nationale", affirmant: "ma famille et ma réputation ont été détruites à jamais". Dénonçant un "coup monté", il a assuré qu'il ne céderait pas aux appels à se retirer.

Le président républicain de la commission sénatoriale, Chuck Grassley, a reconnu qu'elle venait de vivre "deux semaines terribles", tout comme le juge Kavanaugh. Il a ensuite entamé une réfutation point par point des accusations de Mme Ford, soulignant les trous de mémoire et les imprécisions géographiques ou temporelles de son témoignage.

La presse américaine reflète la profonde division politique du pays sur le sujet. Elle intervient en outre dans le contexte prégnant du mouvement #MeToo né il y a pratiquement un an des premières accusations contre le producteur hollywoodien Harvey Weinstein.

D'ailleurs, l'Association américaine du barreau (ABA) avait exhorté jeudi le comité et le Sénat à ne pas précipiter le vote afin de laisser le temps au FBI de mener toutes les vérifications nécessaires et faire la lumière sur cette histoire.

"Je ne suis pas ici aujourd'hui parce que je le veux".

Cette décision ponctue une journée d'intense bras de fer et de rebondissements au Capitole autour de la confirmation du juge Kavanaugh, 53 ans, et laisse planer l'incertitude sur son accession à la plus haute juridiction du pays. On m'a poussé sur le lit. Puis Brett s'est mis sur moi.

Je croyais qu'il allait me violer. "J'ai essayé de crier à l'aide". Au sénateur démocrate Richard Durbin lui demandant plus tard d'estimer avec quel degré de certitude elle était persuadé que son agresseur était Kavanaugh, elle a répondu: "A 100%".

Pour le New York Times, le juge Kavanaugh est toutefois parvenu à retourner la situation et la salle, troublée par le témoignage de Christine Blasey Ford, grâce à un changement de stratégie de dernière minute.

Christine Blasey Ford ne s'est décidée à informer des parlementaires et le journal Washington Post que le 6 juillet dernier, juste avant l'annonce officielle de la nomination de Brett Kavanaugh, tout en restant anonyme.

La commission judiciaire doit procéder vendredi à 15h30 à un vote de confirmation, et si Kavanaugh franchit avec succès cette étape, le Sénat se prononcera en séance plénière en début de semaine prochaine. Alors la tension était forcément palpable du côté démocrate, comme du côté républicain.

Or, certains élus républicains modérés n'ont toujours pas fait connaître leur position.

Une demande applaudie par deux autres républicaines au vote incertain, Lisa Murkowski et Susan Collins, ainsi qu'un des démocrates qui pourraient au contraire voter en faveur du juge Kavanaugh, Joe Manchin. Enfin, la chaîne NBC a annoncé mercredi soir que la commission judiciaire enquêtait sur une quatrième accusation d'inconduite portée contre Kavanaugh.

Le président Trump avait fait savoir qu'il pourrait renoncer à son candidat si son accusatrice parvenait à le convaincre.

Recommande: