Le milliardaire Jack Ma prend à 54 ans sa retraite — Alibaba

09 Septembre, 2018, 10:22 | Auteur: Aubrey Nash
  • Jack Ma fondateur du géant chinois du commerce électronique Alibaba lors du lancement du bureau d'Alibaba à Kuala Lumpur

Cofondateur de la compagnie chinoise Alibaba, Jack Ma dévoilera les détails de son départ à la retraite lundi, jour de son 54e anniversaire. Jack Ma a même atteint le rang de l'homme le plus riche de Chine.

Il est également à l'origine du service de paiement Alipay, lequel a contribué à transformer la façon dont les Chinois font leurs achats et les payent.

Jack Ma prévoit de se consacrer désormais à des projets philanthropiques dans l'éducation, mais continuera à conseiller le groupe.

Contacté samedi, Alibaba n'a pas immédiatement répondu aux questions de l'AFP. Selon le dernier calcul du magazine spécialisé Forbes, la fortune de cet ancien professeur d'anglais véritable "self-made man", est estimée à 36,5 milliards de dollars, le plaçant à la 21ème place mondiale.

Vendredi, Alibaba pesait quelque 420 milliards de dollars (environ 360 milliards d'euros) de capitalisation boursière à la bourse de Wall Street à New York. Comme l'explique le journal chinois, le plan de retraite du président fondateur du groupe s'étalera sur une dizaine d'années, durant lesquelles "une génération de dirigeants plus jeunes " sera préparée à "prendre les rênes de l'entreprise ".

Certes, son départ n'est pas vraiment une surprise: l'entrepreneur avait distillé ces derniers jours des indices laissant présager d'un départ prochain. Dans le cadre d'un entretien à Bloomberg TV, diffusé jeudi, Jack Ma a précisé qu'il voulait suivre l'exemple de Bill Gates afin de devenir l'un des plus généreux philanthropes du globe.

"Je peux beaucoup apprendre de lui". Il ne s'agit pas de prendre sa retraite, de s'éloigner ou de reculer.

Les exentricités de Jack Ma détonnent dans l'univers corseté des entrepreneurs chinois: en 2017, il s'était grimé en Michael Jackson pour esquisser une chorégraphie imitant le chanteur lors d'un gala. Il avait préparé sa succession depuis 2013 en laissant son poste de directeur général à Jonathan Lu puis à Daniel Zhang.

Le contraste est flagrant avec son grand concurrent chinois dans l'e-commerce, JD.com - les récents déboires de son PDG Richard Liu, arrêté pour viol aux Etats-Unis, ayant montré la cruelle absence d'un numéro deux derrière lui.

En 2006, le décollage de la plateforme d'e-commerce d'Alibaba, Taobao, oblige eBay à se retirer du marché chinois, laissant la voie libre à son rival.

Rejeté à l'époque par des investisseurs américains, Jack Ma avait pris une revanche retentissante en réalisant en 2014 à Wall Street la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire en y levant 25 milliards de dollars.

Recommande: