Que se passe-t-il dans la tête d'Elon Musk ?

07 Septembre, 2018, 20:26 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le véhicule électrique i Pace produit par Jaguar

Invité pendant près de deux heures par le comédien et animateur Joe Rogan, qui présente l'un des podcasts les plus populaires aux Etats-Unis (près de 100 000 personnes ont suivi l'émission diffusée en direct sur YouTube, près de 700 000 l'ont visionné en replay à ce jour), le milliardaire de 47 ans s'est confié tout en buvant du whisky et en partageant un joint avec le présentateur. "C'est peut-être mièvre mais, pour moi, l'amour est la réponse, a dit jeudi soir ce grand adepte de Twitter, lançant un message aux internautes: "Passez plus de temps avec vos amis et moins de temps sur les réseaux sociaux".

"Cette interview soulève des questions supplémentaires sur le discernement d'Elon Musk", estime le site d'informations financières The Street.com.

"Je ne fume presque jamais d'herbe".

En août, Elon Musk avait révélé son état d'intense fatigue et de stress lors d'un entretien au New York Times qui le décrivait comme "passant du rire aux larmes" au cours de la conversation. "Je trouve que ce n'est pas bon pour la productivité, c'est un peu l'inverse d'une tasse de café".

Avec un tee-shirt "Occupy Mars", le dirigeant de Tesla a parlé de sa vision d'un avenir dans lequel les humains exploreraient et coloniseraient le cosmos.

En attendant la conquête de Mars, l'action de Tesla a souffert ce matin à la Bourse Nasdaq: le titre était en baisse de 6,72 % (18,89 $) à 262,06 $ US. Les interrogations sur la fragilité d'Elon Musk sont venues s'ajouter ces derniers temps aux doutes de certains investisseurs sur la capacité de Tesla à remplir ses objectifs de production. "Depuis que j'ai rejoint Tesla le 6 août, le niveau d'attention publique autour de l'entreprise et le rythme au sein de l'entreprise ont dépassé mes attentes, ce qui m'a conduit à revoir mon avenir", explique Dave Morton.

Le bref séjour de M. Morton dans le groupe a été marqué par une série d'événements déclenchés par un tweet du charismatique PDG Elon Musk le 7 août -le lendemain de son arrivée- évoquant un possible retrait de la cote et assurant qu'il avait le financement pour réaliser cette opération. "Je veux dire clairement que je crois fermement en Tesla, en sa mission et en ses perspectives futures et que je n'ai aucun désaccord avec la direction de Tesla ni avec ses publications financières", déclare Dave Morton, qui a annoncé sa démission mardi, dans un avis publié vendredi par Tesla.

Recommande: