Un "idiot", "menteur", "fou", ses collaborateurs le flinguent — Donald Trump

06 Septembre, 2018, 00:02 | Auteur: Sue Barrett
  • Bob Woodward dresse le portrait accablant d'un président inculte colérique et paranoïaque

Avec son acolyte, le journaliste Carl Bernstein, Bob Woodward avait fait le jour sur le scandale du Watergate, entraînant l'ouverture d'une enquête sénatoriale. Mais reste que certains passages dévoilés en primeur par le Washington Post sont saisissants et accablent un président américain attaqués de toutes parts et déjà mis à mal par deux autres ouvrages récents: Le feu et la fureur de Michael Wolff et Unhinged d'Omarosa Manigault Newman.

C'est le conseiller le plus proche du Président. Leur objectif: éviter les faux pas diplomatiques aux répercussions incommensurables.

Bob Woodward a réitéré qu'il avait demandé un entretien avec le président à plusieurs reprises. Gary Cohn a ensuite expliqué à un proche qu'il l'avait fait au nom de la sécurité nationale et que le magnat de l'immobilier n'avait jamais remarqué qu'elle était manquante. Il aurait récidivé pour sauver l'ALENA, l'accord de libre-échange avec le Canada et le Mexique.

Toujours selon les éléments rassemblés par Bob Woodward, après l'attaque chimique d'avril 2017 attribuée au régime de Bachar al-Assad, le président Trump aurait appelé le général Mattis et lui aurait dit qu'il souhaitait assassiner le président syrien. "On leur rentre dedans et on les bute", aurait-il déclaré. On se dit que cela ne peut pas durer. "On ne va rien faire de tout ça, on va être beaucoup plus mesurés". Quelque 59 missiles Tomahawk ont été tirés depuis un porte-avions stationné en mer Méditerranée. Pour James Mattis, ministre de la défense des États-Unis, Donald Trump a le niveau de compréhension d'un " élève de sixième ".

"N'est-il pas déplorable qu'une personne puisse écrire un article ou un livre, créer des histoires de toutes pièces et projeter l'image d'une personne qui est littéralement l'opposé de la réalité, et s'en tirer sans blâme ou un prix à payer, a écrit Trump sur Twitter". Ca ne sert à rien d'essayer de le convaincre, sur quoi que ce soit. Il a déraillé. On est chez les fous. Je ne sais même pas ce que nous faisons là. "C'est le pire boulot que j'aie jamais eu".

Dans une brève réaction, Kelly a depuis assuré n'avoir jamais qualifié le président d'idiot et réaffirmé son engagement à ses côtés. "Je ne vous fais pas confiance".

Les insultes volent. Plus loin, c'est à son ministre de la Justice Jeff Sessions que le chef de l'État s'en prend violemment. "Ce type est mentalement retardé". C'est un abruti du Sud. Son ancien avocat John Dowd aurait notamment conseillé au chef d'Etat américain de ne pas témoigner devant le procureur: "Si vous témoignez, vous allez finir avec une combinaison orange [en prison, NDRL]".

♦ L'auteur du livre affirme avoir cherché, sans succès, à interroger Trump pour ce livre. Sauf que Kelly a démenti avoir eu de telles propos sur le locataire de la maison blanche. Vous savez que je fais un travail extraordinaire pour le pays (...) Vous comprenez tout ça? "Enfin j'espère", lance-t-il au milieu de cet étonnant dialogue où il donne, par moments, l'impression d'être résigné.

Le président américain a lui-même réagi ce mardi, dans une interview au Daily Caller. Selon Vanity Fair, le président américain aurait été particulièrement touché par ceux qui le traitent " d'idiot ".

Ce lundi 3 septembre, les éditions du Seuil ont annoncé avoir acquis les droits du livre et comptent le sortir en France "le plus tôt possible", a indiqué la maison d'édition à l'AFP.

Recommande: