Google vous piste même si l'historique des positions est désactivé

14 Août, 2018, 20:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Image d'illustration

En effet, il est possible de désactiver l'historique de vos emplacements dans les paramètres de vos téléphones, mais cela ne signifie pas pour autant que Google arrête de vous suivre. Un message explique alors: "Le paramètre "Activité sur le Web et les applications" enregistre ce que vous faites sur les services, les applications et les sites Google, y compris vos recherches, vos interactions avec les partenaires Google et d'autres informations connexes telles que la position et la langue". C'est simple: tout service Google que vous utilisez récupère ses propres informations qui sont alors stockées sur votre compte Google. Et certaines recherches qui n'ont rien à voir avec la localisation, comme "cookies aux pépites de chocolat" ou "Kits de science pour enfants" identifient votre latitude et votre longitude précises [.] en les enregistrant sur votre compte Google. "précise Gunnar Acar, un chercheur de Princeton". Si vous l'acceptez, Google Maps stockera la chronologie de vos déplacements dans votre "historique des positions".

C'est bien connu, Google traque vos déplacements au mètre près, via son appli Maps, dès lors que l'option "historique des positions" est activée. Désactivez "Activité sur le Web et dans les applications" et "Historique des positions". Certaines applications, comme Google Maps ou Google Search, géolocalisent automatiquement l'utilisateur pour lui proposer de noter l'endroit où il s'est rendu, des produits en rapport ou encore dresser un historique de ses déplacements. "Le but, c'est de vendre de la publicité et de vendre de la publicité qui vous est destinée", affirme le spécialiste techno Carl Charest. "Tous les grands vous suivent à la trace, que vous le vouliez ou non", poursuit-il. Mais c'est aussi comme ça qu'une requête peut déclencher une publicité pour un lieu proche de vous - cette donnée faisant partie de ce que Google vend.

Déjà, l'Union européenne s'inquiète de cette pratique de Google.

Plus tôt cette année, l'Europe a obligé les géants technologiques à se conformer à la loi la plus contraignante jamais adoptée en matière de collecte de données, forçant les Google, Facebook, Microsoft et plusieurs autres à revoir leurs façons de faire.

Contacté par AP, le service de communication du géant du web explique que les avantages de la géolocalisation sont nombreux mais que Google fournit aux utilisateurs une description précise de ses outils et de la façon de les contrôler pour qu'ils puissent "éteindre [ces outils de géolocalisation] et supprimer les données stockées à tout moment".

Recommande: