Sommet des Brics: face

28 Juillet, 2018, 21:41 | Auteur: Lynn Cook
  • Ali Bongo invité au 10e sommet des BRICS

Le Président Macky Sall a repris les airs.

En 2017, le volume du commerce bilatéral entre l'Afrique du Sud et la Chine a atteint 39,17 milliards de dollars (33,7 mds €), selon les éléments donnés par le président Xi Jinping, dans une tribune publiée par le site d'information Sunday Independent.

"Sans perdre le temps, à peine le sommet des BRICS ouvert, le président chinois a accusé les Etats-Unis de déstabiliser l'ordre mondial". Dernière arrivée dans ce qui jusque-là se limite à une course aux matières premières, la Russie a posé pied en Centrafrique, au cœur du pré-carré français, tout en multipliant des accords de coopération technique et militaire avec divers pays.

C'était déjà l'ambition du sommet des BRICS de Durban en 2013, avec ce titre: " Partenariat avec l'Afrique ". Comme on peut le constater, cette guerre commerciale domine les débats du sommet de Johannesburg.

En plus des dirigeants des Brics, de nombreux chefs d'Etat, dont le Turc Recep Tayyip Erdogan, plusieurs dirigeants africains ont été conviés à ce 10ème sommet des Brics.

Officiellement, ce 10e sommet -en présence des présidents russe Vladimir Poutine, chinois Xi Jinping, brésilien Michel Temer, sud-africain Cyril Ramaphosa et du Premier ministre indien Narendra Modi- doit débattre de la "Collaboration en vue d'une croissance inclusive et d'une prospérité partagée".

Le défi pour les puissances émergentes est maintenant d'investir collectivement sur le continent.

La traditionnelle photo du sommet des leaders des Brics sur laquelle ils posent ensemble devant les drapeaux de leur pays a cette fois-ci été un échec.

Il a notamment imposé des taxes douanières sur l'acier et l'aluminium visant surtout la Chine et menace désormais de taxer de façon punitive la totalité des importations chinoises.

Se serrer les coudes et faire bloc face aux attaques protectionnistes de Donald Trump.

En retour, la Chine a dénoncé la volonté de Washington de déclencher "la pire guerre commerciale de l'histoire" et riposté en taxant de nouveaux produits américains. Dans ce contexte, "il est nécessaire que les Brics renforcent leur partenariat stratégique" pour faire "de la prochaine décennie une autre décennie en or".

Les BRICS regroupent les cinq principales économies émergentes du monde: le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud.

Recommande: