Grand Prix de France : les embouteillages gâchent la fête

24 Juin, 2018, 05:07 | Auteur: Ruben Ruiz
  • F1- Courir en France: Ocon va enfin réaliser son ‘rêve’ au Ricard
La Force India pourrait aussi confirmer ses progrès

Pour le retour du Grand Prix de France dans le Var, ils ont voulu assister aux premières séances d'essai.

Pourquoi ne faut-il pas rater ces 2 émissions qui mettent le focus sur le sport automobile en région Paca? Dans la soirée, les organisateurs du Grand Prix ont déclaré que le trafic "avait dépassé un peu ce qu'on avait attendu, mais on fait tout notre possible pour que ce soit différent" samedi et dimanche.

"L'affluence s'est concentrée entre 10h00 et 13h00", indiquait son communiqué, ajoutant que "la situation s'améliore progressivement".

Fait étonnant: les deux pilotes de l'écurie McLaren, Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne, ont aussi été éliminés au terme de la première séance de qualifications. Parmi ces passionnés de F1 retenus dans les bouchons, certains ont payé un pass pour les trois jours du Grand Prix.

Parti à 09h00 de la Seyne-sur-Mer, ville distante de 20 km du Castellet, Denis n'est arrivé sur le circuit qu'à. J'ai mis une heure pour faire un kilomètre. Elle a quitté Sanary à 9h15 mais a été bloquée deux heures au même endroit sans pouvoir bouger, à une dizaine de kilomètres du circuit.

"Au bout d'un moment, on a réussi à avancer seulement parce que les autres devant nous faisaient presque tous demi-tour", explique cette aide-soignante.

"C'est déjà le bordel quand il y a le Bol d'Or (course d'endurance moto, ndlr), comment ils n'ont pas anticipé?", se demande Yvan, également rescapé des routes provençales. "Je ne sais même pas si je vais prendre le risque de revenir demain (samedi) et je n'ai pas vraiment envie de me lever à quatre heures du matin".

Recommande: