SNCF : l'unité syndicale se brise, grève en juillet ?

21 Juin, 2018, 04:15 | Auteur: Aubrey Nash
  • Grève SNCF la direction dénombre 10,80% de grévistes nouveau plus bas

Terminus pour la grève unitaire à la SNCF: l'Unsa a décidé mardi de sortir du mouvement après le 28 juin, refusant de poursuivre en juillet la contestation de la réforme ferroviaire, au contraire de la CGT et SUD, qui s'acheminent vers une grève les 6 et 7 juillet.

L'Unsa va stopper le mouvement, mais la CGT et SUD souhaitent le prolonger cet été. "Néanmoins, cela reste le plus grand conflit de l'histoire de la SNCF, et en face, nous avons un gouvernement qui reste particulièrement violent et intransigeant", s'est-il félicité.

La grève à la SNCF passera-t-elle l'été?

La CFDT avait décidé de suspendre partiellement la grève.

"L'interfédérale est reportée à demain (mardi) après-midi, parce qu'il était difficile pour certains syndicats de s'y rendre, et il était difficile pour nous d'y aller compte tenu de l'annonce unilatérale de la CGT, avant la réunion tripartite", a dit à Reuters le secrétaire général adjoint des cheminots de l'Unsa, Florent Monteilhet. Ils soupçonnaient leurs "camarades" de vouloir arrêter la grève et de s'apprêter à "vendre les cheminots"... "Mon souhait, puisque nous n'avons pas les garanties demandées au gouvernement, au patronat ferroviaire et à l'entreprise, c'est de poursuivre sur juillet et août, avec un calendrier qui n'aura pas la même forme, qui sera plus allégé que ces trois derniers mois, mais qui permettra de maintenir la mobilisation", a-t-il expliqué. En effet, SUD Rail prétend toujours qu'un retrait de la réforme ferroviaire, votée largement par le Parlement, est envisageable.

Des jours ciblés plutôt qu'un nouveau calendrier de grève?

Respectivement 1er et 3eme syndicat du groupe, la CGT et Sud-Rail ont à eux deux obtenu plus de la moitié des suffrages lors des dernières élections: 34,33% pour la CGT et 16,83% pour Sud-Rail. Mais les deux organisations contestataires, qui veulent rester mobilisées pendant l'été, savent aussi que les cheminots ne peuvent pas éternellement se priver de salaires alors que les vacances d'été s'approchent. Lundi, alors même que la CFDT avait demandé que les trains du quotidien soient assurés en raison du bac, 43,8 % des conducteurs étaient encore grévistes. Son syndicat se déterminera "en toute autonomie", mais "s'il n'y a pas de bouger à la SNCF, le sujet se posera", a-t-il averti, jugeant que cette "unité syndicale peut très bien être reconstruite assez rapidement". Il mise aussi, comme l'Unsa, sur les négociations à venir concernant la convention collective de branche avec le patronat.

Recommande: