La quatrième République entre en vigueur — Tchad

07 Mai, 2018, 08:47 | Auteur: Lynn Cook
  • Promulgation de la constitution au Tchad: le Premier ministre démissionne

"L'entrée en vigueur effective de la nouvelle Constitution consacre la refondation de notre nation qui se veut plus ambitieuse et plus forte", a déclaré le président tchadien au cours d'une cérémonie retransmise en direct par la radiotélévision publique du Tchad. Selon un communiqué parvenu à Alwihda Info, le FONAC estime qu'en "passant en force" pour l'adoption de la nouvelle constitution "taillée sur mesure", Idriss Déby a démontré qu'il a "une peur bleue d'affronter le suffrage universel du peuple souverain du Tchad qui l'a massivement rejeté lors de l'élection présidentielle d'avril 2016". "Je vous assure, mes chers compatriotes, que cette machine de l'enrichissement illicite et immoral va cesser de fonctionner quelle que soit sa marque et sa puissance ".

Le président Déby a en outre décrété une "amnistie générale", invitant tous les Tchadiens, qui "pour une raison ou pour une autre ont quitté leurs pays", à "rentrer dignement".

Le premier ministre tchadien, Pahimi Padacke Albert a présenté, jeudi soirà Ndjamena, sa démission et celle de son gouvernement au chef de l'Etat Idriss Déby Itno qui l'a acceptée.

L'opposition, des organisations de la société civile et l'Église catholique avaient demandé l'adoption de la nouvelle loi suprême par référendum et non plus par le parlement. La nouvelle Constitution a été adoptée lundi par les 133 députés du Mouvement patriotique du salut (MPS, au pouvoir depuis 1990) et des partis alliés qui dominent largement l'Assemblée nationale.

Recommande: