Le "plan de bataille antigaspillage" du gouvernement — Economie circulaire

24 Avril, 2018, 15:35 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le gouvernement veut développer l'économie circulaire

Le Premier ministre a présenté les grandes lignes de la feuille de route gouvernementale pour la robustesse et le recyclage des produits de grande consommation.

L'harmonisation du tri et le retour à la consigne font aussi partie des pistes de travail.

L'économie circulaire, c'est maintenant! Les propositions issues des ateliers ont été présentées et synthétisées en janvier 2018, créant une pré-feuille de route soumise à consultation en février dernier à plus de 30 000 votes.

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé ce lundi un " plan de bataille antigaspillage " visant notamment à inciter à " consommer un peu moins " et à rendre le recyclage " plus lucratif " que la mise en décharge. "L'idée n'est pas de rapporter nos bouteilles plastiques comme on le faisait auparavant avec nos bouteilles en verre ", a précisé le premier ministre, qui préconise un système où "les consommateurs pourront soutenir une cause tout en recyclant ", une manière d'arriver à l'objectif de 100% de traitement du plastique d'ici 2025.

Lire aussi: Les Français vont-ils se mettre au doggy bag? .

Le gouvernement compte en outre rendre obligatoire à partir de 2020 un affichage permettant de savoir si un produit électrique ou électronique est réparable ou non. Des annonces qui sont faites à l'occasion de la visite d'une usine SEB pour souligner l'importance du recyclage dans des plans d'économie circulaire. La feuille compte aussi se baser sur un rapport publié en mars 2018 de l'ancien maire Jacques Vernier et actuel président de la commission des filières de responsabilité élargie des producteurs. À l'avenir il serait question de créer d'autres filières consacrées à de nouveaux domaines: les emballages des cafés, hôtels, restaurants, les jouets, et les articles de sport, de loisir et de bricolage.

" Il y a une obsolescence dont nous sommes certains qu'elle est programmée, c'est celle de notre planète ", a ajouté le Premier ministre qui était accompagné de la secrétaire d'État à la Transition écologique Brune Poirson.

Cette proposition devrait être accueillie favorablement par les ONG de défense de l'environnement et par les acteurs du secteurs. L'étiquetage des produits devra être plus lisible, et puis un portail permettra aux consommateurs de déposer plainte facilement et mieux faire valoir leurs droitsen matière de garantie légale de conformité des produits.

Recommande: