" Accord final " pour évacuer la dernière poche rebelle de la Ghouta — Syrie

02 Avril, 2018, 01:47 | Auteur: Lynn Cook
  • L'armée syrienne a coordonné les évacuations des rebelles et de leurs familles

"Les négociations se poursuivent pour parvenir à un accord complet", a-t-il ajouté.

Depuis cinq semaines, le bastion des opposants au régime de Bachar al-Assad est pilonné sans relâche par les raids des troupes syriennes et de leurs alliés russes.

La reprise totale de la Ghouta, aux portes de la capitale syrienne, marquerait une victoire retentissante pour le président Bachar el-Assad dans la guerre qui ravage la Syrie depuis 2011.

Depuis le début de son offensive le 18 février, deux des trois groupes rebelles présents dans la zone ont déjà été contraints d'accepter des évacuations.

Mais ces négociations sont épineuses car l'Armée de l'Islam n'a pas fait preuve de la même souplesse que les autres groupes rebelles.

" Nous ne sommes pas encore parvenus à un accord", a assuré le porte-parole du groupe islamiste, Hamza Bayraqdar". "Nous refusons catégoriquement de partir", avait-il insisté. "La police militaire russe va entrer dans la ville de Douma ", a indiqué l'OSDH.

Des évacuations sont déjà en cours à Douma, concernant des centaines de civils, notamment des malades ou des blessés, mais aussi des familles de combattants rebelles, rattachés à une autre faction rebelle Faylaq al-Rahmane, minoritaire dans cette enclave contrôlée par Jaich al-Islam.

Les civils ont rejoint la ville de Qalaat al-Madiq à 45 kilomètres d'Hama
Les civils ont rejoint la ville de Qalaat al-Madiq à 45 kilomètres d'Hama. OMAR HAJ KADOUR AFP

" Le problème avec Jaich al-Islam, c'est que c'est une organisation importante, homogène, bien organisée, mais qui ne s'entend pas bien avec les autres groupes".

A souligné Thomas Pierret, spécialiste de la Syrie à l'université d'Edimbourg. Pour faire pression, les forces progouvernementales ont consolidé leur présence autour de Douma.

" Nous espérons qu'une solution va être trouvée et qu'on en finisse. Il prévoit le départ des terroristes de Jaich al-Islam vers Jarablos et la régularisation des [civils] qui restent", a-t-elle annoncé.

Un " accord final " parrainé par la Russie a été trouvé pour évacuer les rebelles syriens du groupe Jaich al-Islam, qui tiennent la ville de Douma, dernière poche insurgée dans la Ghouta orientale, a annoncé dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Grâce au soutien militaire russe, le pouvoir de Damas a pu renverser la donne dans la guerre, multipliant les victoires face aux rebelles et aux jihadistes, jusqu'à reconquérir plus de la moitié du pays.

Samedi, les derniers groupes de radicaux et les membres de leurs familles ont quitté les localités de Jobar, de Zamalka, d'Aïn Tarma et d'Arbine, dans la Ghouta orientale.

Recommande: