Les derniers hommages aux victimes [Vidéos — Attentats dans l'Aude

30 Mars, 2018, 06:37 | Auteur: Lynn Cook
  • Une cérémonie républicaine présidée par le premier ministre Edouard Philippe s’est tenue le 29 mars à Trèbes en hommage aux trois victimes civiles de l’attentat

"Quelle tristesse inouïe". La dernière journée d'hommage aux quatre personnes tuées le 23 mars par un jihadiste dans le sud de la France s'est déroulée jeudi dans l'émotion et le recueillement dans les villes de Trèbes et de Carcassonne.

"Ce n'était pas l'heure de partir pour aucun d'entre eux", a déclaré Marc Rofes, évoquant le "déchirement" des familles réunies devant lui, le visage grave, souvent en sanglots.

"Trèbes, au sein de la République, restera debout et fière de ses valeurs ", a conclu la voix soudainement cassée par l'émotion, l'édile de Trèbes, dont le supermarché a été la cible de l'islamiste.

Radouane Lakdim a d'abord tué Jean Mazières, abattu dans une voiture stationnée sur un terrain boisé de Carcassonne. Le conducteur, de nationalité portugaise, a été atteint d'une balle dans la tête.

Le tueur de 25 ans, qui se revendique du groupe Etat islamique, s'est ensuite rendu au Super U de Trèbes et a tué immédiatement près des caisses un employé, Christian Medves, 50 ans, chef boucher d'origine italienne, père de deux filles, bon vivant et sportif accompli, ainsi qu'un client, Hervé Sosna, 65 ans, maçon à la retraite. Il est toujours dans un état grave.

Les obsèques de deux victimes seront célébrées en l'église Saint-Etienne de Trèbes. Les obsèques d'Arnaud Beltrame auront lieu demain, jeudi 29 mars, celles des trois autres victimes auront lieu à Trèbes. "Dans les grandes villes, on voit ça (des attentats) mais on ne s'attendait pas à ce que ça arrive dans un petit village".

Selon le communiqué officiel, les trois membres du gouvernement seront présents aussi à la cathédrale St-Michel à Carcassonne aux obsèques religieuses du colonel Arnaud Beltrame, qui s'est substitué à une otage au Super U de Trèbes vendredi dernier, et est décédé des suites de ses blessures samedi.

Âgé de 44 ans, marié sans enfant, le colonel Beltrame a été mortellement blessé au cou par Lakdim, abattu lors de l'assaut du GIGN, unité d'élite de la gendarmerie. Une messe a également été organisée en son honneur dans le Morbihan, où le colonel devait se marier en juin prochain.

Alix, femme d'un commandant de police, est venue "pour honorer le geste du colonel". Elle se tiendra à Ferrals, la commune des Corbières où le gendarme héroïque résidait.

Recommande: